On dénombre en Belgique 7,8 pc de commerces vides, soit une hausse de 11 pc par rapport à l'année passée et de 50 pc par rapport à cinq ans auparavant. La Flandre affiche le taux de 8,78 pc de magasins vides, une situation qui touche surtout les provinces du Limbourg et d'Anvers et le centre des villes. Selon l'Unizo, cela s'explique surtout par le déplacement de nombreux commerces du centre vers la périphérie, la mauvaise accessibilité du centre-ville et le manque de places de parking. Les communes connaissent le problème et cherchent à mettre en place un plan d'action. "Mais il ne faut pas dramatiser les chiffres. Des espaces vides peuvent aussi être une chose positive. Dans certains endroits il y a tout simplement eu trop de commerces ces vingt dernières années, donc il est bon que certains disparaissent aujourd'hui", explique Greet Castermans, en charge des commerces de détail pour la province d'Anvers. (Belga)

On dénombre en Belgique 7,8 pc de commerces vides, soit une hausse de 11 pc par rapport à l'année passée et de 50 pc par rapport à cinq ans auparavant. La Flandre affiche le taux de 8,78 pc de magasins vides, une situation qui touche surtout les provinces du Limbourg et d'Anvers et le centre des villes. Selon l'Unizo, cela s'explique surtout par le déplacement de nombreux commerces du centre vers la périphérie, la mauvaise accessibilité du centre-ville et le manque de places de parking. Les communes connaissent le problème et cherchent à mettre en place un plan d'action. "Mais il ne faut pas dramatiser les chiffres. Des espaces vides peuvent aussi être une chose positive. Dans certains endroits il y a tout simplement eu trop de commerces ces vingt dernières années, donc il est bon que certains disparaissent aujourd'hui", explique Greet Castermans, en charge des commerces de détail pour la province d'Anvers. (Belga)