Les travailleurs voulaient éviter que la direction profite du week-end pour faire sortir des éléments importants de l'usine limbourgeoise. De nombreux citoyens, ainsi que quelques politiques, sont venus apporter leur soutien au personnel. Les syndicats entameront lundi des discussions avec la direction, notamment quant à la reprise de la production, qui est prévue pour trois jours à partir du 13 novembre. Les partisans de cette reprise estiment que les véhicules produits constitueront un moyen de pression supplémentaire pour les travailleurs. Quelque 4.500 véhicules se trouvent actuellement sur le site. Des travailleurs de fournisseurs de Ford Genk seront également présents lundi à l'entrée de l'usine. (KAV)

Les travailleurs voulaient éviter que la direction profite du week-end pour faire sortir des éléments importants de l'usine limbourgeoise. De nombreux citoyens, ainsi que quelques politiques, sont venus apporter leur soutien au personnel. Les syndicats entameront lundi des discussions avec la direction, notamment quant à la reprise de la production, qui est prévue pour trois jours à partir du 13 novembre. Les partisans de cette reprise estiment que les véhicules produits constitueront un moyen de pression supplémentaire pour les travailleurs. Quelque 4.500 véhicules se trouvent actuellement sur le site. Des travailleurs de fournisseurs de Ford Genk seront également présents lundi à l'entrée de l'usine. (KAV)