"Sur le terrain se trouvent aussi environ 400 voitures de type B-Max, que des clients sont en train d'attendre. L'attention se porte aussi sur l'usine allemande de Sarrelouis, où l'usine Ford attend des pièces détachées de Genk. Nous nous attendons donc à une pression de la part de l'Allemagne, également de Cologne", a poursuivi M. Verheyden. A Genk, des pièces détachées sont notamment produites pour la Focus et la Fiesta, destinées à l'Allemagne et à l'Espagne. Après cette semaine, le travail reprendra les 13, 14 et 15 novembre. Ensuite viendra une semaine de chômage économique et ensuite, à nouveau, une semaine de travail. En principe, durant ces huit jours, un millier de voitures par jour peuvent à nouveau être produites, mais on ignore si cela sera le cas. "Je suis conscient que ces 8.000 voitures représenteraient plus de valeur que les pièces individuelles qui se trouvent ici aujourd'hui. Il y a en outre encore de la place pour stocker d'autres voitures. Nous tenons cette expérience de 2003", a conclu M. Verheyden. (YORICK JANSENS)

"Sur le terrain se trouvent aussi environ 400 voitures de type B-Max, que des clients sont en train d'attendre. L'attention se porte aussi sur l'usine allemande de Sarrelouis, où l'usine Ford attend des pièces détachées de Genk. Nous nous attendons donc à une pression de la part de l'Allemagne, également de Cologne", a poursuivi M. Verheyden. A Genk, des pièces détachées sont notamment produites pour la Focus et la Fiesta, destinées à l'Allemagne et à l'Espagne. Après cette semaine, le travail reprendra les 13, 14 et 15 novembre. Ensuite viendra une semaine de chômage économique et ensuite, à nouveau, une semaine de travail. En principe, durant ces huit jours, un millier de voitures par jour peuvent à nouveau être produites, mais on ignore si cela sera le cas. "Je suis conscient que ces 8.000 voitures représenteraient plus de valeur que les pièces individuelles qui se trouvent ici aujourd'hui. Il y a en outre encore de la place pour stocker d'autres voitures. Nous tenons cette expérience de 2003", a conclu M. Verheyden. (YORICK JANSENS)