Plusieurs joueurs de Glons s'étaient sentis mal à l'issue de la rencontre de 3e provinciale qui se disputait à Magnée. Certains d'entre eux avaient dû être hospitalisés. Les responsables de l'équipe visiteuse avaient accusé les locaux d'avoir empoisonné l'eau qui leur avait été distribuée. Du côté de la Jeunesse Magnétoise, on a nié catégoriquement ces accusations et déposé plainte pour calomnie. Les médecins avaient évoqué l'éventualité de la présente dans l'eau de GHB, la drogue du viol. Les premières analyses n'ont rien révélé de suspect mais d'autres seront réalisées. Des analyses de l'eau sont également toujours en cours. (NEV)

Plusieurs joueurs de Glons s'étaient sentis mal à l'issue de la rencontre de 3e provinciale qui se disputait à Magnée. Certains d'entre eux avaient dû être hospitalisés. Les responsables de l'équipe visiteuse avaient accusé les locaux d'avoir empoisonné l'eau qui leur avait été distribuée. Du côté de la Jeunesse Magnétoise, on a nié catégoriquement ces accusations et déposé plainte pour calomnie. Les médecins avaient évoqué l'éventualité de la présente dans l'eau de GHB, la drogue du viol. Les premières analyses n'ont rien révélé de suspect mais d'autres seront réalisées. Des analyses de l'eau sont également toujours en cours. (NEV)