"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", a déclaré le chef de l'État lors d'un déjeuner avec une vingtaine de salariés, de dirigeants et de syndicalistes de l'entreprise Michelin. Il répondait à l'un d'eux qui l'interrogeait sur le chômage. François Hollande a rappelé que l'emploi était sa "priorité" et tout particulièrement l'emploi des jeunes. "On va y mettre toute notre énergie parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu", a-t-il ajouté. M. Hollande a échoué dans sa promesse d'inverser en 2013 la courbe du chômage en France, avec une nouvelle augmentation en décembre qui a porté à 3,3 millions le nombre record de chômeurs. Le taux de chômage devrait rester stable au premier semestre 2014 à 9,8% (10,2% avec l'Outre mer), selon l'Institut national de la statistique et des études économiques. (Belga)

"Si le chômage ne baisse pas d'ici à 2017, je n'ai, ou aucune raison d'être candidat, ou aucune chance d'être réélu", a déclaré le chef de l'État lors d'un déjeuner avec une vingtaine de salariés, de dirigeants et de syndicalistes de l'entreprise Michelin. Il répondait à l'un d'eux qui l'interrogeait sur le chômage. François Hollande a rappelé que l'emploi était sa "priorité" et tout particulièrement l'emploi des jeunes. "On va y mettre toute notre énergie parce qu'il n'y a pas d'autre enjeu", a-t-il ajouté. M. Hollande a échoué dans sa promesse d'inverser en 2013 la courbe du chômage en France, avec une nouvelle augmentation en décembre qui a porté à 3,3 millions le nombre record de chômeurs. Le taux de chômage devrait rester stable au premier semestre 2014 à 9,8% (10,2% avec l'Outre mer), selon l'Institut national de la statistique et des études économiques. (Belga)