M. Van Rompuy a présenté mercredi les résultats du sommet, en compagnie du président de la Commission José Manuel Barroso, devant les parlementaires européens réunis à Bruxelles. Aux nombreux députés déçus par les progrès trop lents de la lutte contre l'évasion fiscale, il a rappelé que l'Europe était "handicapée" par le fait que la compétence fiscale "réside au niveau national". Mais il a "insisté sur la percée" réalisée lors des discussions européennes récentes, avec notamment le lancement de négociations avec la Suisse, Andorre, Saint-Marin, Monaco et le Liechtenstein. Ces pourparlers étaient bloqués "depuis des années", a-t-il souligné, en ajoutant que le mandat de négociation donné à la Commission "va beaucoup plus loin que certains le soupçonnent". La Commission présentera en outre sous peu des propositions visant à l'échange automatique d'informations sur "toute la gamme des revenus", a ajouté M. Van Rompuy, selon qui de tels progrès étaient encore inespérés il y a quelques années. (Belga)

M. Van Rompuy a présenté mercredi les résultats du sommet, en compagnie du président de la Commission José Manuel Barroso, devant les parlementaires européens réunis à Bruxelles. Aux nombreux députés déçus par les progrès trop lents de la lutte contre l'évasion fiscale, il a rappelé que l'Europe était "handicapée" par le fait que la compétence fiscale "réside au niveau national". Mais il a "insisté sur la percée" réalisée lors des discussions européennes récentes, avec notamment le lancement de négociations avec la Suisse, Andorre, Saint-Marin, Monaco et le Liechtenstein. Ces pourparlers étaient bloqués "depuis des années", a-t-il souligné, en ajoutant que le mandat de négociation donné à la Commission "va beaucoup plus loin que certains le soupçonnent". La Commission présentera en outre sous peu des propositions visant à l'échange automatique d'informations sur "toute la gamme des revenus", a ajouté M. Van Rompuy, selon qui de tels progrès étaient encore inespérés il y a quelques années. (Belga)