La Galice, communauté autonome du nord-ouest de l'Espagne, a décidé d'infliger une amende aux personnes qui refusent de se faire vacciner. Au grand dam de l'opposition, le parlement galicien, dominé par le Parti populaire, a réformé la loi sur ...

La Galice, communauté autonome du nord-ouest de l'Espagne, a décidé d'infliger une amende aux personnes qui refusent de se faire vacciner. Au grand dam de l'opposition, le parlement galicien, dominé par le Parti populaire, a réformé la loi sur la santé pour infliger une amende de 1 000 à 60 000 euros aux personnes qui refusent de se faire vacciner contre la Covid-19. Dire non au vaccin sans raison valable est considéré comme une "infraction mineure". Le ou la réfractaire risque alors une amende comprise entre 1 000 et 3 000 euros. L'infraction peut être qualifiée de "grave" si la vaccination est refusée par une personne qui "présente un risque important pour la santé publique", si, par exemple, elle travaille dans le secteur des soins de santé. Dans ce cas, l'amende peut monter jusqu'à 60 000 euros. Ailleurs en Espagne, la vaccination n'est pas obligatoire. L'opposition galicienne s'interroge dès lors sur l'utilité de cette amende d'autant qu'un sondage indique que plus de 82% des Espagnols sont disposés à se faire vacciner. Le gouvernement national du Premier ministre socialiste Pedro Sánchez a demandé à la Cour constitutionnelle espagnole de formuler un avis sur l'obligation décrétée par la Galice.