Deux hommes à moto, dont un muni d'une arme de poing, ont ouvert le feu vers 17h00 sur la terrasse du bar "Le Papus" et ont poursuivi l'une des trois victimes à l'intérieur de l'établissement situé dans le quartier sensible "Papus", a-t-on indiqué au parquet de Toulouse. Les auteurs ont ensuite pris la fuite. Le service régional de police judiciaire de la ville a été saisi pour assassinat et tentative d'assassinat.

Sur place, un périmètre de sécurité a été mis en place par la police à proximité du bar, un bâtiment d'un étage. Plusieurs policiers relevaient les impacts de balles et scrutaient le sol à la recherche de douilles, en présence d'une magistrate du parquet. Le quartier en cours de réhabilitation se trouve à proximité de la cité sensible de Bagatelle, en périphérie du grand ensemble du Mirail.

Trente policiers y ont été récemment déployés sur fond de trafic de stupéfiants. Plusieurs quartiers populaires toulousains, dont celui du Mirail, ont été par le passé le théâtre de règlements de comptes mortels.

Deux hommes à moto, dont un muni d'une arme de poing, ont ouvert le feu vers 17h00 sur la terrasse du bar "Le Papus" et ont poursuivi l'une des trois victimes à l'intérieur de l'établissement situé dans le quartier sensible "Papus", a-t-on indiqué au parquet de Toulouse. Les auteurs ont ensuite pris la fuite. Le service régional de police judiciaire de la ville a été saisi pour assassinat et tentative d'assassinat. Sur place, un périmètre de sécurité a été mis en place par la police à proximité du bar, un bâtiment d'un étage. Plusieurs policiers relevaient les impacts de balles et scrutaient le sol à la recherche de douilles, en présence d'une magistrate du parquet. Le quartier en cours de réhabilitation se trouve à proximité de la cité sensible de Bagatelle, en périphérie du grand ensemble du Mirail. Trente policiers y ont été récemment déployés sur fond de trafic de stupéfiants. Plusieurs quartiers populaires toulousains, dont celui du Mirail, ont été par le passé le théâtre de règlements de comptes mortels.