"Nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes" d'ici mi-mai, soit tous les plus de 50 ans volontaires, a promis Jean Castex lors d'une conférence de presse sur l'épidémie de Covid-19.

"D'ici l'été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans", a ajouté le chef du gouvernement, alors que 3,2 millions de personnes ont pour l'instant reçu une première injection, et plus de 1,7 million ont été vaccinées avec deux doses.

"Nous ne sommes pas confrontés, en tous cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l'épidémie, comme certains modèles le prévoyaient", s'est réjoui M. Castex.

"La circulation du virus a continué de progresser mais à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre", a-t-il précisé.

Le gouvernement a placé trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes (centre-est), l'Aisne (nord) et l'Aube (est) sous surveillance renforcée en raison de la progression du virus, qui porte à 23 le nombre de départements sous ce statut.

Jean Castex a "invité" les habitants de tous ces départements à ne pas quitter ces territoires, et recommandé à tous les Français de ne pas dépasser la jauge des six personnes lors des moments conviviaux.

Il a aussi appelé "solennellement" les personnels des résidences pour personnes âgées à se faire vacciner "très rapidement" pour permettre le retour d'"une vie sociale apaisée" dans ces établissements. "Trop d'entre eux ne l'ont pas encore fait et je les invite solennellement à le faire très rapidement", a déclaré M. Castex.

A ses côtés, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé qu'environ 40% des personnels des résidences pour personnes âgées (Ehpad) et 30% des soignants, en ville et à l'hôpital, avaient été vaccinés.

"Clairement, ça ne suffit pas", a affirmé le ministre, annonçant qu'il enverrait vendredi "une lettre à l'ensemble des soignants de notre pays, qu'ils soient en ville, à l'hôpital, en établissement médico-social, pour les inciter très fortement à se faire vacciner".

Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10.000 m2, et plus seulement ceux de plus de 20.000 m2 comme jusqu'à présent, seront fermés à compter de vendredi dans les "départements à risque" face à la progression du Covid-19, a encore annoncé Jean Castex.

La fermeture des surfaces de plus de 20.000 m2 avait été mise en place fin janvier en France.

"Nous devrions avoir vacciné au moins 20 millions de personnes" d'ici mi-mai, soit tous les plus de 50 ans volontaires, a promis Jean Castex lors d'une conférence de presse sur l'épidémie de Covid-19. "D'ici l'été, nous aurons reçu suffisamment de doses pour avoir proposé la vaccination à 30 millions de personnes, soit les deux tiers de la population de plus de 18 ans", a ajouté le chef du gouvernement, alors que 3,2 millions de personnes ont pour l'instant reçu une première injection, et plus de 1,7 million ont été vaccinées avec deux doses. "Nous ne sommes pas confrontés, en tous cas pas à ce stade, à une hausse exponentielle de l'épidémie, comme certains modèles le prévoyaient", s'est réjoui M. Castex. "La circulation du virus a continué de progresser mais à une vitesse moindre que ce que nous pouvions craindre", a-t-il précisé. Le gouvernement a placé trois nouveaux départements, les Hautes-Alpes (centre-est), l'Aisne (nord) et l'Aube (est) sous surveillance renforcée en raison de la progression du virus, qui porte à 23 le nombre de départements sous ce statut. Jean Castex a "invité" les habitants de tous ces départements à ne pas quitter ces territoires, et recommandé à tous les Français de ne pas dépasser la jauge des six personnes lors des moments conviviaux. Il a aussi appelé "solennellement" les personnels des résidences pour personnes âgées à se faire vacciner "très rapidement" pour permettre le retour d'"une vie sociale apaisée" dans ces établissements. "Trop d'entre eux ne l'ont pas encore fait et je les invite solennellement à le faire très rapidement", a déclaré M. Castex. A ses côtés, le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé qu'environ 40% des personnels des résidences pour personnes âgées (Ehpad) et 30% des soignants, en ville et à l'hôpital, avaient été vaccinés. "Clairement, ça ne suffit pas", a affirmé le ministre, annonçant qu'il enverrait vendredi "une lettre à l'ensemble des soignants de notre pays, qu'ils soient en ville, à l'hôpital, en établissement médico-social, pour les inciter très fortement à se faire vacciner". Les centres commerciaux non alimentaires de plus de 10.000 m2, et plus seulement ceux de plus de 20.000 m2 comme jusqu'à présent, seront fermés à compter de vendredi dans les "départements à risque" face à la progression du Covid-19, a encore annoncé Jean Castex. La fermeture des surfaces de plus de 20.000 m2 avait été mise en place fin janvier en France.