"La situation est extrêmement difficile à Samos", a indiqué Nikos Hardalias, le secrétaire d'Etat de la protection civile qui s'est rendu sur place, appelant à "rester vigilants" face au risque de répliques.

Il a déploré la mort de deux adolescents âgés de 15 et 17 ans, ensevelis vendredi sous les gravats d'un mur au port de Vathy, qui s'est effondré au moment où ils rentraient de l'école.

Au moins sept personnes sont blessées mais leur état de santé ne provoque pas d'inquiétude, selon les services sanitaires.

Une fille de 14 et une femme de 63 ans souffrant de fractures graves ont été transférées à Athènes vendredi soir et hospitalisées.

Le séisme qui s'est produit vendredi au large de Samos à 11H51 GMT a provoqué un mini-tsunami, le niveau d'eau s'étant élevé à 40cm sur les routes du port de Vathy, provoquant d'importants dégâts dans des magasins.

Une équipe d'ingénieurs s'est rendue vendredi soir sur l'île pour évaluer la situation où de nombreux dégâts dans des bâtiments sont à déplorer, tandis que plusieurs vieilles maisons se sont effondrées.

Les autorités "ont installé des tentes pour ceux qui en ont besoin" et "des mesures seront prises pour tous ceux dont les entreprises et maisons ont été endommagées", a assuré Nikos Hardalias.

L'Observatoire géodynamique d'Athènes a enregistré de nombreuses répliques depui vendredi, dont la plus forte, de 4,7, a été enregistrée à 05H31 GMT.

Le puissant séisme au large de Samos a surtout frappé Izmir, la ville proche turque en face de Samos, faisant au moins 26 morts et des centaines de blessés.

"La situation est extrêmement difficile à Samos", a indiqué Nikos Hardalias, le secrétaire d'Etat de la protection civile qui s'est rendu sur place, appelant à "rester vigilants" face au risque de répliques.Il a déploré la mort de deux adolescents âgés de 15 et 17 ans, ensevelis vendredi sous les gravats d'un mur au port de Vathy, qui s'est effondré au moment où ils rentraient de l'école.Au moins sept personnes sont blessées mais leur état de santé ne provoque pas d'inquiétude, selon les services sanitaires.Une fille de 14 et une femme de 63 ans souffrant de fractures graves ont été transférées à Athènes vendredi soir et hospitalisées.Le séisme qui s'est produit vendredi au large de Samos à 11H51 GMT a provoqué un mini-tsunami, le niveau d'eau s'étant élevé à 40cm sur les routes du port de Vathy, provoquant d'importants dégâts dans des magasins.Une équipe d'ingénieurs s'est rendue vendredi soir sur l'île pour évaluer la situation où de nombreux dégâts dans des bâtiments sont à déplorer, tandis que plusieurs vieilles maisons se sont effondrées.Les autorités "ont installé des tentes pour ceux qui en ont besoin" et "des mesures seront prises pour tous ceux dont les entreprises et maisons ont été endommagées", a assuré Nikos Hardalias.L'Observatoire géodynamique d'Athènes a enregistré de nombreuses répliques depui vendredi, dont la plus forte, de 4,7, a été enregistrée à 05H31 GMT.Le puissant séisme au large de Samos a surtout frappé Izmir, la ville proche turque en face de Samos, faisant au moins 26 morts et des centaines de blessés.