En vitrine, au-dessus du menu, sur tous les murs, accroché aux branches d'un ersatz d'arbre de Noël et aux ventilateurs du plafond... impossible de rater son visage, orné d'une fine barbe blanche. Au Gadz Café, petit établissement libanais du borough d'Islington, dans le nord de Londres, Jeremy Corbyn, député local propulsé il y a trois ans leader du Parti travailliste, s'affiche partout. Son patron, Hussein Jaber, d'origine libanaise et installé depuis plus d'une vingtaine d'années en Angleterre, voue une admiration sans borne à ce client fidèle. " Je rêve qu'il devienne Premier ministre. Remarquez, qu'il perde ou qu'il gagne, Jeremy continuera toujours d'aider les gens. "
...