"Le risque de départ spontané d'avalanches va augmenter rapidement au cours de la journée de dimanche et devenir fort en raison d'un nouveau redoux pluvieux", a indiqué l'institut météorologique dans un communiqué publié samedi.

En Savoie, le risque de déclenchement de coulées - de niveau 4 sur une échelle de 5 - concernera principalement les massifs de la Vanoise, de la Tarentaise et du Beaufortain.

En Haute-Savoie, il impactera l'ensemble des massifs où, comme en Savoie, un "redoux remarquable", caractérisé par des températures supérieures de 10 degrés aux normales de saison, est attendu.

Les départs spontanés d'avalanches, redoutés avec le redoux et des pluies qui vont déstabiliser le manteau neigeux, seront plus fréquents à haute altitude à partir de la mi-journée "avec la remontée rapide de la pluie vers 2.500 mètres".

"Certaines avalanches pourront être de grande ampleur et menacer quelques infrastructures de montagne, surtout entre 1.800 et 2.500 mètres" d'altitude, prévient Météo France, précisant que certaines coulées pourront même atteindre des zones de "plus basse altitude, peu enneigées".

"Le risque de départ spontané d'avalanches va augmenter rapidement au cours de la journée de dimanche et devenir fort en raison d'un nouveau redoux pluvieux", a indiqué l'institut météorologique dans un communiqué publié samedi. En Savoie, le risque de déclenchement de coulées - de niveau 4 sur une échelle de 5 - concernera principalement les massifs de la Vanoise, de la Tarentaise et du Beaufortain. En Haute-Savoie, il impactera l'ensemble des massifs où, comme en Savoie, un "redoux remarquable", caractérisé par des températures supérieures de 10 degrés aux normales de saison, est attendu. Les départs spontanés d'avalanches, redoutés avec le redoux et des pluies qui vont déstabiliser le manteau neigeux, seront plus fréquents à haute altitude à partir de la mi-journée "avec la remontée rapide de la pluie vers 2.500 mètres". "Certaines avalanches pourront être de grande ampleur et menacer quelques infrastructures de montagne, surtout entre 1.800 et 2.500 mètres" d'altitude, prévient Météo France, précisant que certaines coulées pourront même atteindre des zones de "plus basse altitude, peu enneigées".