Le président du Bélarus Alexandre Loukachenko a remporté l'élection présidentielle avec 80,23% des voix, selon des résultats officiels diffusés ce lundi au lendemain d'un scrutin tendu, marqué par la répression de manifestations antigouvernementales et des accusations de fraudes.

La grande rivale de M. Loukachenko, l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa, a elle récolté 9,9% des voix, selon ces premiers résultats de la Commission électorale du Bélarus. Les trois autres candidats ont rassemblé chacun moins de 2% des suffrages, selon cette source.

De son côté, Mme Tikhanovskaïa, une ancienne professeur d'anglais de 37 ans, a estimé dimanche soir que "la majorité" de ses concitoyens la soutenait. La campagne électorale avait été marquée par une mobilisation sans précédent en sa faveur, notamment à travers des meetings rassemblant des dizaines de milliers de personnes à travers le pays. Pendant la nuit de dimanche, des milliers de partisans de l'opposition se sont rassemblés dans la capitale et plusieurs villes du Bélarus pour protester après l'annonce d'un premier sondage officiel donnant M. Loukachenko vainqueur avec près de 80% des voix. Lors de heurts avec les manifestants, la police a dit avoir utilisé des "équipements spéciaux" pour disperser les rassemblements, dont des grenades assourdissantes. Selon l'ONG Viasna, au moins 90 personnes, dont des journalistes, des observateurs indépendants et des manifestants, ont été arrêtées samedi et dimanche à Minsk. Plusieurs médias bélarusses ont fait état de blessés lors des violences de dimanche soir.

Svetlana Tikhanovskaïa, AFP
Svetlana Tikhanovskaïa © AFP
Le président du Bélarus Alexandre Loukachenko a remporté l'élection présidentielle avec 80,23% des voix, selon des résultats officiels diffusés ce lundi au lendemain d'un scrutin tendu, marqué par la répression de manifestations antigouvernementales et des accusations de fraudes.La grande rivale de M. Loukachenko, l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa, a elle récolté 9,9% des voix, selon ces premiers résultats de la Commission électorale du Bélarus. Les trois autres candidats ont rassemblé chacun moins de 2% des suffrages, selon cette source. De son côté, Mme Tikhanovskaïa, une ancienne professeur d'anglais de 37 ans, a estimé dimanche soir que "la majorité" de ses concitoyens la soutenait. La campagne électorale avait été marquée par une mobilisation sans précédent en sa faveur, notamment à travers des meetings rassemblant des dizaines de milliers de personnes à travers le pays. Pendant la nuit de dimanche, des milliers de partisans de l'opposition se sont rassemblés dans la capitale et plusieurs villes du Bélarus pour protester après l'annonce d'un premier sondage officiel donnant M. Loukachenko vainqueur avec près de 80% des voix. Lors de heurts avec les manifestants, la police a dit avoir utilisé des "équipements spéciaux" pour disperser les rassemblements, dont des grenades assourdissantes. Selon l'ONG Viasna, au moins 90 personnes, dont des journalistes, des observateurs indépendants et des manifestants, ont été arrêtées samedi et dimanche à Minsk. Plusieurs médias bélarusses ont fait état de blessés lors des violences de dimanche soir.