Brexit, gilets jaunes, montée du nationalisme en Europe... Ces événements majeurs sont souvent le fruit des préoccupations financières. La question des inégalités et le malaise qu'elle engendre au niveau social a aujourd'hui de multiples visages. Un récent rapport d'Eurostat dresse un tableau révélateur sur la situation économique dans les différentes régions d'Europe. Le constat est flagrant : les variations sont encore trop importantes entre et au sein des États membres de l'UE.

En 2018, le PIB régional par habitant, exprimé en standards de pouvoir d'achat (SPA), allait de 30% de la moyenne de l'Union européenne à 263%. À savoir que le PIB dans l'UE a été estimé à 15.900 milliards d'euros en 2018, ce qui correspond à une moyenne de 30.900 euros par habitant.

Pour rappel, le Produit intérieur brut est la richesse produite, en une année, par les acteurs économiques résidant à l'intérieur du pays considéré. Le PIB par habitant est donc la valeur de ce PIB divisé par le nombre d'habitants du pays.

Bien que les pays de l'Est ont doucement commencé à réduire l'écart par rapport à l'Ouest, la fracture est encore bien présente. On le voit sur la carte, les Régions dont le PIB par habitant est le plus faible sont situées à l'Est et au Sud. D'ailleurs, "les 39 régions de l'UE dont le PIB par habitant est égal ou supérieur à 128% de la moyenne de l'UE représentent seulement 20% de la population de l'UE ", constatent encore les experts.

Carte présentant le PIB par habitant dans l'Union européenne en 2018., Eurostat
Carte présentant le PIB par habitant dans l'Union européenne en 2018. © Eurostat

Bruxelles-Capitale dans le top 4

La Région de Bruxelles-Capitale figure en quatrième position des régions de l'Union européenne en matière de produit intérieur brut (PIB) par habitant, ressort-il de chiffres.

Avec un PIB par habitant de 61.300 euros, soit 203% de la moyenne européenne, la Région de Bruxelles-Capitale n'est devancée que par le Grand-Duché de Luxembourg (263% de la moyenne de l'UE) et les régions Sud (225%) et Est et Centre (210%) de l'Irlande.

La bonne performance de Bruxelles-Capitale s'explique notamment par le flux de navetteurs qui tend à augmenter le PIB par habitant dans les régions où ces navetteurs travaillent et à le faire baisser là où ils résident.

Trois provinces belges se situent nettement au-dessus de la moyenne européenne:

  • le Brabant wallon (157%),
  • le Brabant flamand (144%)
  • et Anvers (143%).

Les PIB par habitant des provinces de Luxembourg (72% de la moyenne de l'UE), Hainaut (75%), Namur (80%), Liège (84%) et Limbourg (96%) restent sous la moyenne européenne.

Le Luxembourg, l'Irlande et les Pays-Bas en tête

Si ces pays figurent au top du classement, c'est certainement à cause de leur régime fiscal avantageux pour les entreprises. Ces zones géographiques sont d'ailleurs "connues pour être le lieu d'implantations de nombreuses multinationales", selon une analyse de la Tribune. On peut donc conclure que la présence de ces grandes "figures" de l'économie dans des pays tels que l'Irlande va contribuer à faire gonfler le PIB, sans pour autant en faire profiter à l'ensemble des citoyens. On obtient alors un PIB qui peut sembler très artificiel...

En bas de tableau, on retrouve la région française d'Outre-mer Mayotte (30% de la moyenne de l'Union européenne). Cette position défavorable en termes de PIB par habitant s'explique en partie "par des facteurs démographiques, puisque 42% de la population [est] âgée de moins de 15 ans", rappelle Eurostat. Viennent ensuite trois régions de Bulgarie (autour de 35%).

Afin de remédier à ces disparités, l'Union européenne alloue plusieurs fonds d'aide aux pays et Régions qui en ont le plus besoin. On retrouve notamment l'"allocation des fonds structurels et d'investissement", qui vise à financer tant la recherche, l'innovation et les technologies numériques, qu'une économie sobre en carbone, une gestion durable des ressources naturelles ainsi que les PME dans les régions moins développées d'Europe.

Des fonds qui semblent ne pas suffire à faire évoluer la situation. Depuis 2010, le PIB moyen par habitant dans l'UE n'a finalement augmenté que de 5 000 euros, selon les chiffres d'Eurostat. Et le classement n'a pas connu de réels grands changements comparés à l'année dernière. En 2017, des régions telles que Mayotte figuraient déjà en bas du classement...

(Avec Belga)

Brexit, gilets jaunes, montée du nationalisme en Europe... Ces événements majeurs sont souvent le fruit des préoccupations financières. La question des inégalités et le malaise qu'elle engendre au niveau social a aujourd'hui de multiples visages. Un récent rapport d'Eurostat dresse un tableau révélateur sur la situation économique dans les différentes régions d'Europe. Le constat est flagrant : les variations sont encore trop importantes entre et au sein des États membres de l'UE.En 2018, le PIB régional par habitant, exprimé en standards de pouvoir d'achat (SPA), allait de 30% de la moyenne de l'Union européenne à 263%. À savoir que le PIB dans l'UE a été estimé à 15.900 milliards d'euros en 2018, ce qui correspond à une moyenne de 30.900 euros par habitant. Pour rappel, le Produit intérieur brut est la richesse produite, en une année, par les acteurs économiques résidant à l'intérieur du pays considéré. Le PIB par habitant est donc la valeur de ce PIB divisé par le nombre d'habitants du pays.Bien que les pays de l'Est ont doucement commencé à réduire l'écart par rapport à l'Ouest, la fracture est encore bien présente. On le voit sur la carte, les Régions dont le PIB par habitant est le plus faible sont situées à l'Est et au Sud. D'ailleurs, "les 39 régions de l'UE dont le PIB par habitant est égal ou supérieur à 128% de la moyenne de l'UE représentent seulement 20% de la population de l'UE ", constatent encore les experts.La Région de Bruxelles-Capitale figure en quatrième position des régions de l'Union européenne en matière de produit intérieur brut (PIB) par habitant, ressort-il de chiffres.Avec un PIB par habitant de 61.300 euros, soit 203% de la moyenne européenne, la Région de Bruxelles-Capitale n'est devancée que par le Grand-Duché de Luxembourg (263% de la moyenne de l'UE) et les régions Sud (225%) et Est et Centre (210%) de l'Irlande.La bonne performance de Bruxelles-Capitale s'explique notamment par le flux de navetteurs qui tend à augmenter le PIB par habitant dans les régions où ces navetteurs travaillent et à le faire baisser là où ils résident.Trois provinces belges se situent nettement au-dessus de la moyenne européenne:Les PIB par habitant des provinces de Luxembourg (72% de la moyenne de l'UE), Hainaut (75%), Namur (80%), Liège (84%) et Limbourg (96%) restent sous la moyenne européenne.Si ces pays figurent au top du classement, c'est certainement à cause de leur régime fiscal avantageux pour les entreprises. Ces zones géographiques sont d'ailleurs "connues pour être le lieu d'implantations de nombreuses multinationales", selon une analyse de la Tribune. On peut donc conclure que la présence de ces grandes "figures" de l'économie dans des pays tels que l'Irlande va contribuer à faire gonfler le PIB, sans pour autant en faire profiter à l'ensemble des citoyens. On obtient alors un PIB qui peut sembler très artificiel...En bas de tableau, on retrouve la région française d'Outre-mer Mayotte (30% de la moyenne de l'Union européenne). Cette position défavorable en termes de PIB par habitant s'explique en partie "par des facteurs démographiques, puisque 42% de la population [est] âgée de moins de 15 ans", rappelle Eurostat. Viennent ensuite trois régions de Bulgarie (autour de 35%).Afin de remédier à ces disparités, l'Union européenne alloue plusieurs fonds d'aide aux pays et Régions qui en ont le plus besoin. On retrouve notamment l'"allocation des fonds structurels et d'investissement", qui vise à financer tant la recherche, l'innovation et les technologies numériques, qu'une économie sobre en carbone, une gestion durable des ressources naturelles ainsi que les PME dans les régions moins développées d'Europe.Des fonds qui semblent ne pas suffire à faire évoluer la situation. Depuis 2010, le PIB moyen par habitant dans l'UE n'a finalement augmenté que de 5 000 euros, selon les chiffres d'Eurostat. Et le classement n'a pas connu de réels grands changements comparés à l'année dernière. En 2017, des régions telles que Mayotte figuraient déjà en bas du classement...(Avec Belga)