Plusieurs proches du leader de la France insoumise (LFI) étaient également perquisitionnés dans ce contexte. L'information a été révélée par l'homme politique sur sa page Facebook.

La première enquête concerne des soupçons d'emplois fictifs d'attachés parlementaires au Parlement européen. Visant d'abord le Front national, cette enquête avait été élargie en juillet 2017 à quatre anciens assistants parlementaires européens de Jean-Luc Mélenchon.

La seconde enquête préliminaire, ouverte en mai 2018, porte sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017 et des soupçons d'irrégularités

Plusieurs proches du leader de la France insoumise (LFI) étaient également perquisitionnés dans ce contexte. L'information a été révélée par l'homme politique sur sa page Facebook.La première enquête concerne des soupçons d'emplois fictifs d'attachés parlementaires au Parlement européen. Visant d'abord le Front national, cette enquête avait été élargie en juillet 2017 à quatre anciens assistants parlementaires européens de Jean-Luc Mélenchon. La seconde enquête préliminaire, ouverte en mai 2018, porte sur les comptes de campagne de Jean-Luc Mélenchon pour la présidentielle de 2017 et des soupçons d'irrégularités