L'information n'est pas très rassurante pour le milieu de la nuit alors que les discothèques rouvrent leurs portes chez nos voisins néerlandais. Environ 165 des quelque 600 personnes qui sont sorties samedi dernier dans une discothèque à Enschede, dans l'est des Pays-Bas, ont contracté le covid, a confirmé dimanche le Service municipal de santé (GGD) de Twente.

Le GGD est toujours occupé à rechercher des personnes contacts parmi les clients de la discothèque l'Aspen Valley. Le GGD appelle tous les personnes présentes à se faire tester, y compris celles qui n'ont eu aucun symptôme depuis leur visite à la discothèque. Elles sont invitées à rester chez elles jusqu'à ce que leurs résultats soient connus. On ne sait pas encore si des personnes sont tombées malades après avoir été contaminées.

Pas d'entrée sans test négatif

C'est un fait étonnant relève le site néerlandais Hart Van Nederland car sans test négatif, il n'est actuellement pas possible d'entrer dans des clubs. Le week-end dernier, les clubs ont été autorisés à rouvrir pour la première fois aux Pays-Bas depuis plus d'un an, à condition que les visiteurs fournissent un test PCR négatif en bonne et due forme.

Des questions se posent donc sur cette vague d'infections à l'Aspen Valley. Le média avance qu'il y a des spéculations sur la possibilité de faux tests négatifs et de falsification des codes QR dans l'application CoronaCheck.

"Dance Again" à Bruxelles, un premier test convaincant

A Bruxelles, 250 personnes ont participé à l'événement-test "Dance Again" à la Madeleine ce samedi 3 juillet. Il s'agissait de la première soirée "clubbing" test en Belgique, à l'initiative de la Brussels by Night Federation. Elle a eu lieu sans masque ni distanciation sociale, mais avec un testing préalable à l'aide de tests antigéniques.

Quelque 250 personnes, sur les 350 inscrits, sont ainsi allées se faire tester samedi entre 13h00 et 19h00 au Centre du Heysel en vue de cette première soirée "clubbing", selon les chiffres communiqués samedi soir par le Cabinet de l'échevine bruxelloise de la Culture, du Tourisme et des Grands Événements Delphine Houba, rapporte le site de la RTBF. Seuls quelques prélèvements se sont révélés positifs. C'était le cas notamment de l'un des artistes annoncés. Swing, le chanteur du groupe L'Or du commun, a été testé positif et n'a en conséquence pas eu accès à la soirée. Les personnes avec des analyses négatives ont obtenu le code QR leur donnant accès à la salle de la Madeleine.

L'information n'est pas très rassurante pour le milieu de la nuit alors que les discothèques rouvrent leurs portes chez nos voisins néerlandais. Environ 165 des quelque 600 personnes qui sont sorties samedi dernier dans une discothèque à Enschede, dans l'est des Pays-Bas, ont contracté le covid, a confirmé dimanche le Service municipal de santé (GGD) de Twente.Le GGD est toujours occupé à rechercher des personnes contacts parmi les clients de la discothèque l'Aspen Valley. Le GGD appelle tous les personnes présentes à se faire tester, y compris celles qui n'ont eu aucun symptôme depuis leur visite à la discothèque. Elles sont invitées à rester chez elles jusqu'à ce que leurs résultats soient connus. On ne sait pas encore si des personnes sont tombées malades après avoir été contaminées. C'est un fait étonnant relève le site néerlandais Hart Van Nederland car sans test négatif, il n'est actuellement pas possible d'entrer dans des clubs. Le week-end dernier, les clubs ont été autorisés à rouvrir pour la première fois aux Pays-Bas depuis plus d'un an, à condition que les visiteurs fournissent un test PCR négatif en bonne et due forme. Des questions se posent donc sur cette vague d'infections à l'Aspen Valley. Le média avance qu'il y a des spéculations sur la possibilité de faux tests négatifs et de falsification des codes QR dans l'application CoronaCheck.A Bruxelles, 250 personnes ont participé à l'événement-test "Dance Again" à la Madeleine ce samedi 3 juillet. Il s'agissait de la première soirée "clubbing" test en Belgique, à l'initiative de la Brussels by Night Federation. Elle a eu lieu sans masque ni distanciation sociale, mais avec un testing préalable à l'aide de tests antigéniques.Quelque 250 personnes, sur les 350 inscrits, sont ainsi allées se faire tester samedi entre 13h00 et 19h00 au Centre du Heysel en vue de cette première soirée "clubbing", selon les chiffres communiqués samedi soir par le Cabinet de l'échevine bruxelloise de la Culture, du Tourisme et des Grands Événements Delphine Houba, rapporte le site de la RTBF. Seuls quelques prélèvements se sont révélés positifs. C'était le cas notamment de l'un des artistes annoncés. Swing, le chanteur du groupe L'Or du commun, a été testé positif et n'a en conséquence pas eu accès à la soirée. Les personnes avec des analyses négatives ont obtenu le code QR leur donnant accès à la salle de la Madeleine.