Les produits concernés sont du coton, du maïs et du soja rendus tolérants à ces herbicides. Les députés font valoir un certain nombre d'études montrant que ces cultures génétiquement modifiées entraînent une utilisation accrue des herbicides. Le Parlement avait fait de même le 10 octobre dernier en s'opposant à trois autres OGM résistants aux herbicides.

Les députés dénoncent le fait que la Commission continue d'autoriser les OGM malgré le manque de soutien des États membres et les nombreuses objections du Parlement européen. "Il est inacceptable que ce qui devrait être l'exception devienne la norme", soulignent-ils.

Les résolutions du Parlement européen faisant objection à une autorisation de mise sur le marché d'un OGM sont la plupart du temps adoptées à une large majorité, mais elles ne lient pas la Commission. Cette dernière est seulement contrainte à réexaminer son projet de décision "en tenant compte des positions exprimées" et à informer le Parlement européen de son intention de maintenir, modifier ou retirer le projet de décision.