La N-VA laisse Peter De Roover protester, mais Bart De Wever reste silencieux. Le PS avance Laurette Onkelinx, mais Elio Di Rupo émet de tièdes protestations. L'épisode arrange en réalité ces deux partis. Il confirme la gestion peu scrupuleuse des institutions par Charles Michel. Il peut apporter des compensations futures utiles (à la BEI-Banque européenne d'investissement pour la N-VA, au gouvernement pour le PS). Pour le PS, il évacue les figures MR les plus liées à la N-VA, ce qui aide les accords dans le sud du pays. La stratégie consiste donc à laisser faire, sans donner l'impression de soutenir. Quant à Charles Michel, chacun comprend qu'il roule pour lui. Il veu...