Les pilotes irlandais attendaient de la compagnie une contre-proposition raisonnable en vue d'une hausse des salaires, en vain. Ryanair juge en effet les demandes des pilotes "déraisonnables" et "irréalisables". La compagnie aérienne demande au syndicat irlandais Forsa de faire une nouvelle proposition, réaliste celle-là, afin de se remettre autour de la table.

Outres les pilotes irlandais et britanniques, le personnel de cabine en Espagne a également annoncé des grèves. Les syndicats n'acceptent pas que Ryanair veuille fermer trois de ses bases en Espagne. Ils menacent d'entrer en grève pour 10 jours, en septembre, sur les 13 bases espagnoles de la compagnie low cost.