Le sondage, réalisé pour le Sunday Times entre le 3 et le 6 décembre derniers, montre qu'une majorité d'Ecossais (51%) souhaiterait l'indépendance si la Grande-Bretagne quittait l'UE. Mais en cas de maintien des Britanniques dans l'UE, 58% des Ecossais voteraient contre l'indépendance. Lors du référendum sur le Brexit en 2016, 62% des Ecossais s'étaient prononcés pour le maintien dans l'UE, alors que la Grande-Bretagne votait à 52% pour le Brexit. Le désamorçage de la Grande-Bretagne de l'UE est désormais programmé pour le 31 janvier 2020 mais cette échéance pourrait évoluer en fonction des résultats des élections législatives convoquées le 12 décembre prochain par le Premier ministre Boris Johnson dans une tentative de mettre fin à l'impasse dans laquelle s'est enfoncé le processus de Brexit. (

Le sondage, réalisé pour le Sunday Times entre le 3 et le 6 décembre derniers, montre qu'une majorité d'Ecossais (51%) souhaiterait l'indépendance si la Grande-Bretagne quittait l'UE. Mais en cas de maintien des Britanniques dans l'UE, 58% des Ecossais voteraient contre l'indépendance. Lors du référendum sur le Brexit en 2016, 62% des Ecossais s'étaient prononcés pour le maintien dans l'UE, alors que la Grande-Bretagne votait à 52% pour le Brexit. Le désamorçage de la Grande-Bretagne de l'UE est désormais programmé pour le 31 janvier 2020 mais cette échéance pourrait évoluer en fonction des résultats des élections législatives convoquées le 12 décembre prochain par le Premier ministre Boris Johnson dans une tentative de mettre fin à l'impasse dans laquelle s'est enfoncé le processus de Brexit. (