L'actuelle numéro deux du parti démocrate-chrétien allemand, âgée de 56 ans, s'est imposée par vote avec seulement un peu plus de 51% des voix lors d'un congrès, face à un opposant interne à Angela Merkel, Friedrich Merz, qui entendait opérer un virage nettement à droite. Malgré la perte de la présidence de son parti, Angela Merkel entend rester chancelière allemande jusqu'au terme de son quatrième mandat fin 2021.