Il n'allait pas laisser passer une telle occasion. Le 2 juillet dernier, Leoluca Orlando, maire de Palerme, a profité d'une manifestation de soutien à Carola Rackete, capitaine du navire Sea-Watch 3 poursuivie par la justice italienne, pour régler ses comptes avec son ennemi favori, Matteo Salvini. " Il est inacceptable, a-t-il tempêté devant la foule conquise, que le ministre de l'Intérieur ait, par son comportement, empêché la commandante d'effectuer son devoir : sauver des personnes en danger et les emmener dans un port sûr. "
...