"Les personnes qui se sentaient le plus menacées ont eu tendance à se ruer sur le papier toilette", écrit l'équipe de recherche dirigée par Lisa Garbe de l'Université suisse de St Gallen, dans une étude publiée dans le journal PLOS One.

L'équipe, qui réunit des chercheurs de l'Université de Münster et de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig, a observé que le comportement d'achat frénétique pouvait être en partie dû à la personnalité des consommateurs.

"Les personnes qui ont généralement tendance à s'inquiéter beaucoup étaient plus susceptibles de se sentir menacées et à accumuler du papier toilette", décrivent les auteurs. Ceci ne représente toutefois qu'environ 12% du changement d'habitude dans la consommation de ce produit de première nécessité. "La menace subjective posée par le Covid-19 semble avoir été un facteur important d'accumulation du papier toilette mais nous sommes encore loin d'avoir tout compris de ce phénomène."

LIRE AUSSI : Hommage au PQ

Les fabricants ont rapporté que la vente de papier toilette avait grimpé en flèche, jusqu'à 700% au début de la pandémie. L'équipe de recherche n'a toutefois pas découvert où tout cet or blanc avait été entreposé.

L'étude se base sur les réponses de plus de 1.000 adultes, interrogés dans 35 pays. Les questions se focalisaient sur les traits de personnalité, l'évaluation du risque posé par le coronavirus et les achats en papier toilette.

"Les personnes qui se sentaient le plus menacées ont eu tendance à se ruer sur le papier toilette", écrit l'équipe de recherche dirigée par Lisa Garbe de l'Université suisse de St Gallen, dans une étude publiée dans le journal PLOS One. L'équipe, qui réunit des chercheurs de l'Université de Münster et de l'Institut Max Planck d'anthropologie évolutionniste de Leipzig, a observé que le comportement d'achat frénétique pouvait être en partie dû à la personnalité des consommateurs."Les personnes qui ont généralement tendance à s'inquiéter beaucoup étaient plus susceptibles de se sentir menacées et à accumuler du papier toilette", décrivent les auteurs. Ceci ne représente toutefois qu'environ 12% du changement d'habitude dans la consommation de ce produit de première nécessité. "La menace subjective posée par le Covid-19 semble avoir été un facteur important d'accumulation du papier toilette mais nous sommes encore loin d'avoir tout compris de ce phénomène."Les fabricants ont rapporté que la vente de papier toilette avait grimpé en flèche, jusqu'à 700% au début de la pandémie. L'équipe de recherche n'a toutefois pas découvert où tout cet or blanc avait été entreposé. L'étude se base sur les réponses de plus de 1.000 adultes, interrogés dans 35 pays. Les questions se focalisaient sur les traits de personnalité, l'évaluation du risque posé par le coronavirus et les achats en papier toilette.