Le débat prévu mercredi après-midi entre les députés et la jeune militante suédoise entre dans le cadre de l'activité législative de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, qui se penche sur la future loi climat sur laquelle la Commission européenne doit communiquer à l'issue de son collège mercredi matin. Il ne s'agit pas d'une audition en commission, fait-on valoir au Parlement.

La veille, le président du Parlement David Sassoli avait énuméré une série d'interdictions d'accès pour des activités non-législatives du Parlement, par précaution contre le risque de propagation du coronavirus. Des députés à la droite de l'hémicycle ont dénoncé mardi ce qu'ils considèrent comme un "deux poids, deux mesures". C'est notamment le cas de la Belge Assita Kanko (N-VA, CRE), mais aussi de députés PPE et ID. (Belga)

Le débat prévu mercredi après-midi entre les députés et la jeune militante suédoise entre dans le cadre de l'activité législative de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, qui se penche sur la future loi climat sur laquelle la Commission européenne doit communiquer à l'issue de son collège mercredi matin. Il ne s'agit pas d'une audition en commission, fait-on valoir au Parlement. La veille, le président du Parlement David Sassoli avait énuméré une série d'interdictions d'accès pour des activités non-législatives du Parlement, par précaution contre le risque de propagation du coronavirus. Des députés à la droite de l'hémicycle ont dénoncé mardi ce qu'ils considèrent comme un "deux poids, deux mesures". C'est notamment le cas de la Belge Assita Kanko (N-VA, CRE), mais aussi de députés PPE et ID. (Belga)