L'année dernière, Stephanie Mudge publiait "Leftism Reinvented", un document bien construit où elle examine l'histoire des Démocrates américains, du Labour anglais, du SPD allemand et du SAP suédois. La conclusion : le choix de la Troisième voie dans les années 1990, lorsque les partis sociaux-démocrates ont adopté des recettes néolibérales telles que la déréglementation, la privatisation et une foi aveugle dans les mécanismes du marché, a été fatal à ces partis. Les économistes de gauche ont cédé la place aux stratèges politiques et aux spin doctors, qui ont dû vendre la destruction de l'État providence aux partisans sous couvert d'efficacité économique. Cela s'est avéré un désastre, parce que beaucoup d'électeurs de gauche, déçus et en colère, ont décroché.
...