"Les banques doivent maintenant participer à renforcer les capacités de défense du pays", a dit le ministre de la Défense Peter Hultqvist lors d'une conférence de presse, sans donner plus de précision.

Le gouvernement entend augmenter de cinq milliards de couronnes suédoises (463 millions d'euros) son budget militaire d'ici 2022. Les modalités du futur impôt n'ont pas été dévoilées.

Après l'annexion de la Crimée, l'approche d'avions russes au plus près de l'espace aérien des pays nordiques, le brouillage de radars civils et l'observation en 2014 dans les eaux suédoises d'un sous-marin que Stockholm soupçonne d'être russe - malgré les dénégations de Moscou -, la Suède s'efforce de remplumer sa défense amaigrie depuis la fin de la Guerre froide.

En juillet, elle avait déployé un nouveau système de défense anti-aérien sur l'île de Gotland, avant-poste du pays scandinave situé en mer Baltique.

En 2015, le pays scandinave avait décidé à nouveau d'envoyer des troupes sur cette île pierreuse, dix ans après avoir dissous son régiment.

Stockholm a aussi réintroduit une petite dose de conscription en 2017, avant de repositionner en janvier 2018 un régiment sur Gotland.

Stockholm entend aussi renforcer ses capacités de chasser les sous-marins et améliorer les équipements des armées. "Les quatre plus grandes banques ont enregistré un bénéfice de 112 milliards de couronnes l'an dernier", a dit le ministre de la Défense.

Entre 2022 et 2025, le budget de la Défense devrait de surcroît augmenter de 5 milliards de couronnes par an, a indiqué le gouvernement.