Le Premier ministre britannique Boris Johnson semble très sérieux : sans un nouvel accord, le Royaume-Uni quittera l'Union le 31 octobre. Le Premier ministre britannique a dégagé des budgets supplémentaires et n'hésite pas à enfoncer le clou. Johnson espère que cette stratégie mettra l'Union à genoux : sans accord, l'Union subira également les conséquences économiques et il y aura inévitablement de nouveaux contrôles aux frontières entre l'Irlande et l'Irlande du Nord.
...