Son Premier ministre Boris Johnson lui avait réclamé cette suspension, rendant improbable pour les députés de l'opposition d'empêcher une sortie sans accord de l'Union européenne.

La suspension débutera entre le 9 et le 12 septembre pour se terminer le 14 octobre.