Si l'image de la cathédrale en feu restera une des icônes de la décennie et aura fait beaucoup pleurer dans les chaumières, qu'en est-il de la situation quelques mois plus tard, alors que les feux des médias se sont concentrés sur d'autres proies ? De nombreux dons importants sont restés au stade des belles promesses. Dès la mi-juin, on semblait déjà avoir oublié les généreuses promesses de dons de la mi-avril. "Notre-Dame n'avait encore rien vu venir des milliardaires" dit Chakrabortty. "Les gros donateurs n'ont pas payé. Pas un centime ", déclarait alors un haut responsable de la cathédrale aux journalistes. Heureusement des sommes beaucoup plus modestes sont envoyées par des personnes beaucoup plus pauvres. "De beaux gestes", rajoutait un responsable d'une association caritative.
...