Une reprise step by step
...

Une reprise step by stepTout comme en Belgique, les différentes phases de déconfinement en France sont tributaires de la campagne de vaccination et de la situation sanitaire dans chaque département. Le 3 mai, l'hexagone avait levé l'obligation de disposer des attestations de journée et des restrictions de déplacement. Ce mercredi 19 mai, le couvre-feu, jusqu'à présent limité à 19h00, est repoussé à 21h00. C'est également aujourd'hui que la réouverture des terrasses, des commerces, des musées, salles de cinéma et théâtre avec des jauges limitées est prévue.Les deux prochaines étapes auront lieu respectivement le 9 juin et le 30 juin. Le 9 juin, il sera désormais autorisé de se rendre dans les salles des cafés et restaurants. Les salles de sport pourront aussi rouvrir et le couvre-feu sera déplacé à 23h00. C'est le 30 juin qu'est prévue la fin du couvre-feu sur le territoire français.Cette levée partielle des restrictions a été décidée à la faveur d'une diminution de la circulation du virus, qui reste cependant élevée (environ 14.000 nouveaux cas par jour en moyenne), et d'une montée en puissance de la campagne de vaccination dans un pays où la pandémie a fait 108.000 morts.Réouverture limitéeAprès six mois de vie au ralenti, les Français peuvent à nouveau se restaurer ou boire un verre en terrasse, ces dernières étant limitées à 50% de leurs capacités d'accueil et à six personnes par table. Les restaurants et cafés devront attendre le 9 juin pour accueillir des clients en salle. Si certains riverains s'inquiètent du retour du chahut des terrasses, pour bon nombre de Français leur réouverture est très symbolique de la reprise d'une vie sociale. Pour Amélie, une Parisienne de 32 ans, c'est le retour à "la vie, la vraie" et la possibilité de retrouver "les copines" autour d'un verre. Mais dans les villages aussi, la réouverture du café local où l'on se côtoie, où l'on trompe parfois sa solitude, est attendue comme un événement majeur.Cinémas, théâtres et musées français peuvent de nouveau accueillir le public - masqué - avec des jauges maximales de fréquentation. "L'exposition attend le public depuis six mois, accrochée aux murs", souligne Laurence des Cars, directrice du musée d'Orsay à Paris, qui présente "Les Origines du Monde". Albert Dupontel, réalisateur du film Adieu de Cons, sorti une semaine avant les fermetures des salles, s'est exprimé au micro de Radio France. Si le cinéaste ne comprend pas pourquoi la réouverture a lieu "maintenant" au regard des conditions sanitaires, il est "heureux de la réouverture des salles de cinéma, des théâtres et des musées". Et le réalisateur d'ajouter : "un peuple qui réfléchit c'est un peuple qui désobéit"