Elle est cependant loin d'inspirer une confiance aveugle, parmi les répondants européens à l'enquête (France, Irlande, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas) seuls 50% disent s'y fier. Mais ils ne sont que 39% à affirmer croire leur gouvernement. Dans le futur ex-pays européen, au Royaume-Uni, la confiance envers l'Union européenne a grimpé de 7 points entre 2018 et 2019 pour atteindre 43%. Le regain de confiance envers l'UE se fait également sentir hors de ses frontières. Près de trois-quarts des répondants chinois (73%, + 1 point) affichent leur foi, pour 50% des Canadiens (+8), 42% aux Etats-Unis (+5) et 40% en Turquie (+7). Il n'y a qu'en Russie que la relation s'est dégradée avec une perte de 6 points, pour atteindre 24% des répondants. "Dans un contexte européen en pleine mutation, où la stabilité future de l'Union européenne est actuellement mise à rude épreuve, les conclusions de notre baromètre démontrent que la confiance envers les institutions européennes reste préservée, aussi bien au sein de la région que dans d'importants pays étrangers. Cela remet en perspective combien l'Union européenne est capitale pour une grande partie de la population européenne et mondiale", estime Gurpreet Brar, General Manager d'Edelman Bruxelles. Il ressort par ailleurs que la confiance envers les médias traditionnels est bien plus importante en Europe (66%, +1 point) que dans l'ensemble des 28 pays sondés (42%).