Le gouvernement néerlandais avait laissé entendre durant la semaine qu'il souhaitait assouplir les mesures le 21 avril.

"C'est encore trop tôt. Un assouplissement n'est possible qu'après le pic de la troisième vague" de la pandémie, a indiqué un porte-parole du RVD à l'agence de presse ANP

Les assouplissements envisagés à partir du 28 avril pourraient comprendre la réouverture des terrasses des cafés et restaurants, ainsi que la levée du couvre-feu nocturne, la reprise partielle des cours dans l'enseignement supérieur et la réouverture de certains magasins.

Le Premier ministre démissionnaire Mark Rutte et son ministre de la Santé, Hugo de Jonge, doivent se rencontrer mardi pour envisager la suite à donner aux mesures de confinement.

Le gouvernement néerlandais avait laissé entendre durant la semaine qu'il souhaitait assouplir les mesures le 21 avril. "C'est encore trop tôt. Un assouplissement n'est possible qu'après le pic de la troisième vague" de la pandémie, a indiqué un porte-parole du RVD à l'agence de presse ANP Les assouplissements envisagés à partir du 28 avril pourraient comprendre la réouverture des terrasses des cafés et restaurants, ainsi que la levée du couvre-feu nocturne, la reprise partielle des cours dans l'enseignement supérieur et la réouverture de certains magasins. Le Premier ministre démissionnaire Mark Rutte et son ministre de la Santé, Hugo de Jonge, doivent se rencontrer mardi pour envisager la suite à donner aux mesures de confinement.