C'est un peu le "Devoir d'enquête" de la RTBF, "Unsolved mysteries" a fait frissonner une génération entière d'enfants et d'adolescents pendant les années 90 aux États-Unis. Mais cette série a aussi permis de résoudre de nombreux faits-divers outre-Atlantique.

Aujourd'hui, cette vieille recette à succès est relancée pour l'ère du streaming. Six nouveaux épisodes de "Unsolved Mysteries" ont été diffusés en avant-première la semaine dernière sur Netflix, et une autre saison est prévue pour la fin de l'année.

L'équipe qui s'est chargée de relancer la série est la même que celle qui a mis sur pied la série "Stranger Thing", ça donne une idée sur le ton narratif.

Terry Meurer et John Cosgrove, les deux producteurs historiques, affirment avoir eu envie relancer leur série dès qu'elle s'est arrêtée au début des années 2000. Selon Terry Meurer, interrogée par le Los Angeles Times, aujourd'hui Internet a permis aux détectives amateurs d'être plus efficaces, c'est donc le moment idéal pour le faire.

Au moment du lancement de l'émission en 1987, la productrice craignait que le public ne soit frustré par tant d'affaires sans issue. "Ensuite, nous avons commencé à résoudre des cas et nous avons réalisé que nous pouvions résoudre des mystères. C'était très excitant. (...) C'est l'une des raisons pour lesquelles le public a été à l'écoute."

La série a permis de résoudre des dizaines d'affaires au fil des ans, à commencer par l'arrestation de Robert Weeks, un fugitif en Arizona dont l'histoire a été présentée dans le deuxième épisode.

Le troisième épisode de cette nouvelle saison est intitulé "La maison de l'horreur". Il revient sur la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès après que sa femme et ses quatre enfants aient été assassinés et enterrés sous la terrasse de leur maison à Nantes, en France. L'épisode permettra-t-il de relancer l'enquête qui piétine depuis 2011 ?

L'équipe créative derrière la reprise de l'émission l'espère en tout cas et est convaincue que la portée internationale de Netflix - 183 millions d'abonnés et plus - et la facilité de partage de l'information à l'ère des médias sociaux permettront de résoudre certains des cas présentés dans cette nouvelle saison.

"Je veux que cette émission soit divertissante", a dit le producteur Shawn Levy, "mais tous les téléspectateurs du monde ne seront jamais aussi satisfaits que si un de ces mystères est résolu".

C'est un peu le "Devoir d'enquête" de la RTBF, "Unsolved mysteries" a fait frissonner une génération entière d'enfants et d'adolescents pendant les années 90 aux États-Unis. Mais cette série a aussi permis de résoudre de nombreux faits-divers outre-Atlantique. Aujourd'hui, cette vieille recette à succès est relancée pour l'ère du streaming. Six nouveaux épisodes de "Unsolved Mysteries" ont été diffusés en avant-première la semaine dernière sur Netflix, et une autre saison est prévue pour la fin de l'année.L'équipe qui s'est chargée de relancer la série est la même que celle qui a mis sur pied la série "Stranger Thing", ça donne une idée sur le ton narratif. Terry Meurer et John Cosgrove, les deux producteurs historiques, affirment avoir eu envie relancer leur série dès qu'elle s'est arrêtée au début des années 2000. Selon Terry Meurer, interrogée par le Los Angeles Times, aujourd'hui Internet a permis aux détectives amateurs d'être plus efficaces, c'est donc le moment idéal pour le faire.Au moment du lancement de l'émission en 1987, la productrice craignait que le public ne soit frustré par tant d'affaires sans issue. "Ensuite, nous avons commencé à résoudre des cas et nous avons réalisé que nous pouvions résoudre des mystères. C'était très excitant. (...) C'est l'une des raisons pour lesquelles le public a été à l'écoute."La série a permis de résoudre des dizaines d'affaires au fil des ans, à commencer par l'arrestation de Robert Weeks, un fugitif en Arizona dont l'histoire a été présentée dans le deuxième épisode. Le troisième épisode de cette nouvelle saison est intitulé "La maison de l'horreur". Il revient sur la disparition de Xavier Dupont de Ligonnès après que sa femme et ses quatre enfants aient été assassinés et enterrés sous la terrasse de leur maison à Nantes, en France. L'épisode permettra-t-il de relancer l'enquête qui piétine depuis 2011 ? L'équipe créative derrière la reprise de l'émission l'espère en tout cas et est convaincue que la portée internationale de Netflix - 183 millions d'abonnés et plus - et la facilité de partage de l'information à l'ère des médias sociaux permettront de résoudre certains des cas présentés dans cette nouvelle saison."Je veux que cette émission soit divertissante", a dit le producteur Shawn Levy, "mais tous les téléspectateurs du monde ne seront jamais aussi satisfaits que si un de ces mystères est résolu".