M. Juncker, 64 ans, avait dû, le week-end dernier, écourter ses vacances en Autriche pour des raisons médicales. Il était rentré au Luxembourg afin d'y subir d'urgence une cholécystectomie, soit l'ablation de la vésicule biliaire. Sa convalescence se déroule bien et il reviendra la semaine prochaine à Bruxelles, a précisé la porte-parole, Mina Andreeva, lors du point de presse quotidien.

Le président de la Commission sortante ne sera toutefois pas en mesure de participer au sommet du G7 qui se déroule de samedi à lundi à Biarritz (sud-ouest de la France). L'Union européenne sera représentée par le président du Conseil, le Polonais Donald Tusk, qui a inclus quelques membres du cabinet de M. Juncker dans sa délégation.

Le mandat de l'actuelle Commission prendra fin le 31 octobre prochain - le même jour que la date prévue du Brexit. C'est l'ancienne ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen, qui lui succédera le 1er novembre à la tête d'une équipe qui reste encore à compléter par quelques commissaires - notamment pour la Belgique. Le Parlement européen doit encore auditionner les candidats en septembre et le processus se terminera par le vote d'investiture du nouvel exécutif le 22 octobre, pendant une session plénière à Strasbourg.