Le passage de témoin aura lieu à la rentrée politique du RN prévue en septembre. Les militants du parti ont voté samedi un changement de statuts qui permet cette présidence par intérim "pendant 12 mois".

Dans ce cas, le président du parti est remplacé par le vice-président et, s'il y en a plusieurs, par le "premier d'entre eux". Le maire de Perpignan Louis Aliot, qui convoitait aussi ce poste, a été désigné "vice-président", ainsi que le maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois.

Le passage de témoin aura lieu à la rentrée politique du RN prévue en septembre. Les militants du parti ont voté samedi un changement de statuts qui permet cette présidence par intérim "pendant 12 mois". Dans ce cas, le président du parti est remplacé par le vice-président et, s'il y en a plusieurs, par le "premier d'entre eux". Le maire de Perpignan Louis Aliot, qui convoitait aussi ce poste, a été désigné "vice-président", ainsi que le maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois.