Un total de 110.574 infections (en ce compris les guérisons et les décès) ont été enregistrées à ce jour.

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a confirmé que les mesures de confinement imposées aux Italiens allaient durer au moins jusqu'au 13 avril, le lundi de Pâques. "Nous ne sommes pas encore dans les conditions qui nous permettent de lever les mesures. Je viens de signer un décret qui prolonge l'actuel régime (de restrictions, ndlr) jusqu'au 13 avril", a-t-il dit dans une allocution télévisée.

Le ministre de la Santé Roberto Speranza avait annoncé lundi l'extension de ces mesures, imposées depuis trois semaines. Les Italiens étaient confinés à domicile jusqu'au 3 avril en principe. Seules étaient autorisées les sorties pour des raisons impérieuses, travail ou santé. Dans le même temps, toutes les activités industrielles non-essentielles ont été mises à l'arrêt, seules fonctionnant les filières agro-alimentaires, pharmaceutiques ou de la production d'énergie sans lesquelles un pays ne peut fonctionner.

Le nouveau décret introduit quelques nouvelles mesures restrictives, comme l'interdiction des entraînements collectifs pour les sportifs de haut niveau "Si nous devions lever trop rapidement ces mesures, tous les sacrifices consentis jusqu'à présent seraient vains", a ajouté M. Conte. Il a invité les Italiens à respecter les consignes, se disant désolé de gâcher les fêtes de Pâques. Il a assuré que la phase suivante, un début de dé-confinement, ne débutera que lorsque les experts estimeront que c'est faisable, "mais je ne peux pas vous dire que ce sera le 14 avril". "La phase 2 sera celle de cohabitation avec le virus" avec une levée progressive des restrictions, a-t-il dit, sans préciser lesquelles, tandis que la "phase 3 sera de sortie de la crise et de reprise de la vie normale". Le début et la fin de ces différentes phases seront décidés en coordination avec le Comité scientifique et technique qui assiste le gouvernement depuis le début de la crise.

L'Italie, pays le plus touché au monde par le coronavirus, a enregistré jusqu'ici 13.155 morts pour 110.574 cas. 727 décès et 4.782 nouveaux cas y ont été annoncés mercredi.

Un total de 110.574 infections (en ce compris les guérisons et les décès) ont été enregistrées à ce jour.Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a confirmé que les mesures de confinement imposées aux Italiens allaient durer au moins jusqu'au 13 avril, le lundi de Pâques. "Nous ne sommes pas encore dans les conditions qui nous permettent de lever les mesures. Je viens de signer un décret qui prolonge l'actuel régime (de restrictions, ndlr) jusqu'au 13 avril", a-t-il dit dans une allocution télévisée. Le ministre de la Santé Roberto Speranza avait annoncé lundi l'extension de ces mesures, imposées depuis trois semaines. Les Italiens étaient confinés à domicile jusqu'au 3 avril en principe. Seules étaient autorisées les sorties pour des raisons impérieuses, travail ou santé. Dans le même temps, toutes les activités industrielles non-essentielles ont été mises à l'arrêt, seules fonctionnant les filières agro-alimentaires, pharmaceutiques ou de la production d'énergie sans lesquelles un pays ne peut fonctionner.Le nouveau décret introduit quelques nouvelles mesures restrictives, comme l'interdiction des entraînements collectifs pour les sportifs de haut niveau "Si nous devions lever trop rapidement ces mesures, tous les sacrifices consentis jusqu'à présent seraient vains", a ajouté M. Conte. Il a invité les Italiens à respecter les consignes, se disant désolé de gâcher les fêtes de Pâques. Il a assuré que la phase suivante, un début de dé-confinement, ne débutera que lorsque les experts estimeront que c'est faisable, "mais je ne peux pas vous dire que ce sera le 14 avril". "La phase 2 sera celle de cohabitation avec le virus" avec une levée progressive des restrictions, a-t-il dit, sans préciser lesquelles, tandis que la "phase 3 sera de sortie de la crise et de reprise de la vie normale". Le début et la fin de ces différentes phases seront décidés en coordination avec le Comité scientifique et technique qui assiste le gouvernement depuis le début de la crise. L'Italie, pays le plus touché au monde par le coronavirus, a enregistré jusqu'ici 13.155 morts pour 110.574 cas. 727 décès et 4.782 nouveaux cas y ont été annoncés mercredi.