Gilets jaunes: vives tensions à Paris (en images)

Tirs de lacrymogènes contre jets de pavés, feux de poubelles et mobilier urbain saccagé: les manifestations de "gilets jaunes" samedi, un an après la naissance de ce mouvement de contestation sociale inédit, étaient marquées en début d'après-midi par une vive tension à Paris.

Troubles à Paris

Tirs de lacrymogènes contre jets de pavés, feux de poubelles et mobilier urbain saccagé: les manifestations de "gilets jaunes" samedi, un an après la naissance de ce mouvement de contestation sociale inédit, étaient marquées en début d'après-midi par une vive tension à Paris.

Dans le sud de la capitale, la place d'Italie était le théâtre de flambées de violences sporadiques, noyées sous un déluge de lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

À plusieurs reprises depuis le milieu de matinée, les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser de petits groupes de manifestants, parfois encagoulés, très mobiles, plus ou moins mêlés aux dizaines de "gilets jaunes" rassemblés sur la place.

"Au vu des violences et exactions", la préfecture de police a décidé d'annuler la manifestation de gilets jaunes qui devait partir à 14h00 de la place.

Dans le nord-ouest de Paris, les forces de l'ordre sont également intervenues pour déloger quelques dizaines de "gilets jaunes" qui avaient envahi à pied le boulevard périphérique ceignant la capitale, près de la Porte de Champerret.

"Ca va péter, ça va péter", "On est là même si Macron il veut pas", "Joyeux anniversaire", chantaient des manifestants.

De appels à manifester au cours du week-end ont été lancés partout en France et "plusieurs milliers" de personnes étaient attendues dans la capitale pour les un an de cette révolte, initialement partie de la contestation d'une taxe sur le carburant, avant de devenir un ample mouvement de contestation qui a ébranlé le mandat du président Emmanuel Macron.

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris

Troubles à Paris © AFP

Troubles à Paris