Lors d'échanges acrimonieux à la Chambre des communes, M. Johnson a mis au défi le leader de l'opposition, Jeremy Corbyn, de soutenir la tenue d'élections le 15 octobre "afin de permettre au peuple de ce pays d'exprimer son opinion".