"Le conducteur du camion a été placé en garde à vue. La victime était âgée de 23 ans", a indiqué la vice-procureure d'Avignon Caroline Armand, confirmant une information de LCI.

"A priori, le conducteur est de nationalité polonaise", a précisé Mme Armand.

L'accident s'est déroulé peu après minuit à la sortie Avignon Sud de l'A7, selon la même source. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale du Vaucluse.

Il s'agit du sixième décès en marge du mouvement des "gilets jaunes".

Le 17 novembre déjà, premier jour de ces rassemblements, une manifestante avait été tuée à Pont-de-Beauvoisin (Savoie) après avoir été percutée par une automobiliste prise de panique à un barrage. Deux jours plus tard, un motard de 37 ans était percuté par une camionnette qui manoeuvrait pour éviter un barrage de "gilets jaunes" et succombait à ses blessures le lendemain.

Dans la nuit du 1er au 2 décembre, lors du deuxième week-end de mobilisation, un automobiliste est mort en s'encastrant dans un camion arrêté à un barrage près d'Arles (Bouches-du-Rhône).

La quatrième victime est une femme de 80 ans blessée par une grenade lacrymogène à Marseille le 1er décembre. Elle est décédée le lendemain à l'hôpital lors d'une opération chirurgicale.

Le 10 décembre, une femme d'une vingtaine d'années a été tuée à Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente) lorsque sa voiture est venue s'encastrer dans un camion, un accident probablement lié au ralentissement en amont du barrage filtrant des "gilets jaunes".

"Le conducteur du camion a été placé en garde à vue. La victime était âgée de 23 ans", a indiqué la vice-procureure d'Avignon Caroline Armand, confirmant une information de LCI. "A priori, le conducteur est de nationalité polonaise", a précisé Mme Armand. L'accident s'est déroulé peu après minuit à la sortie Avignon Sud de l'A7, selon la même source. L'enquête a été confiée à la Sûreté départementale du Vaucluse. Il s'agit du sixième décès en marge du mouvement des "gilets jaunes". Le 17 novembre déjà, premier jour de ces rassemblements, une manifestante avait été tuée à Pont-de-Beauvoisin (Savoie) après avoir été percutée par une automobiliste prise de panique à un barrage. Deux jours plus tard, un motard de 37 ans était percuté par une camionnette qui manoeuvrait pour éviter un barrage de "gilets jaunes" et succombait à ses blessures le lendemain. Dans la nuit du 1er au 2 décembre, lors du deuxième week-end de mobilisation, un automobiliste est mort en s'encastrant dans un camion arrêté à un barrage près d'Arles (Bouches-du-Rhône). La quatrième victime est une femme de 80 ans blessée par une grenade lacrymogène à Marseille le 1er décembre. Elle est décédée le lendemain à l'hôpital lors d'une opération chirurgicale. Le 10 décembre, une femme d'une vingtaine d'années a été tuée à Chasseneuil-sur-Bonnieure (Charente) lorsque sa voiture est venue s'encastrer dans un camion, un accident probablement lié au ralentissement en amont du barrage filtrant des "gilets jaunes".