Ce sera un "game changer", a estimé jeudi la commissaire à la Santé Stella Kyriakides, pour qui le continent a "besoin de davantage d'Europe dans le secteur de la santé publique".

On promet ici, à travers ce programme de 9,4 milliards d'euros, un "vrai changement de paradigme dans la manière dont l'UE envisage la santé". Dans le cadre de son fonds de relance à 750 milliards, qui doit encore être discuté et approuvé par les Etats membres, la Commission consacre en effet un chapitre à l'implémentation des leçons à tirer de l'actuelle crise du coronavirus.

EU4Health relève de cette logique. La pandémie de Covid-19 a en effet mis au jour des lacunes en coordination européenne sur le plan sanitaire, et dans les capacités à réagir rapidement et efficacement aux besoins, notamment les besoins en matériel médical, semble admettre en filigrane la Commission dans sa communication plus détaillée de jeudi.

Sous le programme EU4Health, il deviendra entre autres possible de créer au niveau européen des réserves stratégiques, complémentaires aux capacités de réaction d'urgence du mécanisme de protection civile. On parle de matériel et de médicaments mais aussi de personnel de soins et d'experts, mobilisables à travers l'UE en cas de crise.

Au-delà de la pure gestion de crise sanitaire, qui doit être améliorée, le programme prévu de 2021 à 2027 réserverait des fonds pour la promotion de la santé et la prévention des maladies, ainsi qu'au soutien de la recherche.

Ce sera un "game changer", a estimé jeudi la commissaire à la Santé Stella Kyriakides, pour qui le continent a "besoin de davantage d'Europe dans le secteur de la santé publique". On promet ici, à travers ce programme de 9,4 milliards d'euros, un "vrai changement de paradigme dans la manière dont l'UE envisage la santé". Dans le cadre de son fonds de relance à 750 milliards, qui doit encore être discuté et approuvé par les Etats membres, la Commission consacre en effet un chapitre à l'implémentation des leçons à tirer de l'actuelle crise du coronavirus.EU4Health relève de cette logique. La pandémie de Covid-19 a en effet mis au jour des lacunes en coordination européenne sur le plan sanitaire, et dans les capacités à réagir rapidement et efficacement aux besoins, notamment les besoins en matériel médical, semble admettre en filigrane la Commission dans sa communication plus détaillée de jeudi. Sous le programme EU4Health, il deviendra entre autres possible de créer au niveau européen des réserves stratégiques, complémentaires aux capacités de réaction d'urgence du mécanisme de protection civile. On parle de matériel et de médicaments mais aussi de personnel de soins et d'experts, mobilisables à travers l'UE en cas de crise. Au-delà de la pure gestion de crise sanitaire, qui doit être améliorée, le programme prévu de 2021 à 2027 réserverait des fonds pour la promotion de la santé et la prévention des maladies, ainsi qu'au soutien de la recherche.