"Tout ce qui se passe ici, c'est politique, la façon dont c'est fait, c'est politique. Même eux (les policiers, ndlr) n'ont pas l'habitude que ça se déroule comme ça, qu'il y ait des haut gradés qui assistent à l'audition, qui posent eux-mêmes les questions, c'est du jamais vu", a déclaré Éric Drouet à des journalistes à sa sortie du commissariat parisien où il était entendu depuis son arrestation dans la soirée de mercredi.

Le chauffeur routier de Melun avait été placé en garde à vue pour organisation d'une manifestation sans déclaration préalable. Cet initiateur de la première mobilisation nationale des "gilets jaunes" le 17 novembre a été arrêté alors qu'il se dirigeait vers les Champs-Elysées, où il avait appelé d'autres sympathisants à se rassembler.

"Tout ce qui se passe ici, c'est politique, la façon dont c'est fait, c'est politique. Même eux (les policiers, ndlr) n'ont pas l'habitude que ça se déroule comme ça, qu'il y ait des haut gradés qui assistent à l'audition, qui posent eux-mêmes les questions, c'est du jamais vu", a déclaré Éric Drouet à des journalistes à sa sortie du commissariat parisien où il était entendu depuis son arrestation dans la soirée de mercredi. Le chauffeur routier de Melun avait été placé en garde à vue pour organisation d'une manifestation sans déclaration préalable. Cet initiateur de la première mobilisation nationale des "gilets jaunes" le 17 novembre a été arrêté alors qu'il se dirigeait vers les Champs-Elysées, où il avait appelé d'autres sympathisants à se rassembler.