Dans la nuit de jeudi à vendredi, une jeune louve a été percutée par un train des Chemins de fer rhétiques (RhB) près de Brigels. Elle n'a pas survécu à ses blessures, a indiqué l'Office de la chasse et de la pêche du canton des Grisons. L'animal serait né en 2019 et appartiendrait à la meute de Valgronda, ont précisé les autorités grisonnes. Cette meute qui se tient principalement dans la région d'Ilanz, de Val Sumvitg et de Val Lumnezia, aurait eu sa première portée cette année. La deuxième louve accidentée a été heurtée par une voiture entre Trin et Tamins.

Le garde-faune a été immédiatement averti et s'est mis à la recherche de l'animal, dont seule une touffe de poils était restée sur place. Celui-ci appartiendrait à la meute de Calanda et serait né l'année passée. Les deux bêtes ont été transférées au Centre pour la médecine des poissons et des animaux sauvages (FIWI) de l'université de Berne. Ce dernier a procédé à des recherches afin de les identifier plus précisément.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, une jeune louve a été percutée par un train des Chemins de fer rhétiques (RhB) près de Brigels. Elle n'a pas survécu à ses blessures, a indiqué l'Office de la chasse et de la pêche du canton des Grisons. L'animal serait né en 2019 et appartiendrait à la meute de Valgronda, ont précisé les autorités grisonnes. Cette meute qui se tient principalement dans la région d'Ilanz, de Val Sumvitg et de Val Lumnezia, aurait eu sa première portée cette année. La deuxième louve accidentée a été heurtée par une voiture entre Trin et Tamins. Le garde-faune a été immédiatement averti et s'est mis à la recherche de l'animal, dont seule une touffe de poils était restée sur place. Celui-ci appartiendrait à la meute de Calanda et serait né l'année passée. Les deux bêtes ont été transférées au Centre pour la médecine des poissons et des animaux sauvages (FIWI) de l'université de Berne. Ce dernier a procédé à des recherches afin de les identifier plus précisément.