En cause: la décision de suspendre à partir de dimanche minuit les vols avec ce pays à cause de la nouvelle souche du virus SARS-CoV-2 plus contagieuse découverte notamment au Royaume-Uni.

A l'aéroport de Hanovre, dans le nord du pays, la mesure a frappé un groupe de 63 passagers revenant de ce pays, qui n'ont pas été autorisés à quitter le site de l'aéroport dans l'immédiat, a indiqué la police locale.

Tous doivent d'abord passer un test de dépistage du nouveau coronavirus, qui a été réalisé sur place par du personnel soignant en tenue de protection avec combinaison, charlotte et visière en plastique, et attendre les résultats, probablement connus dans la journée de lundi. Dans l'intervalle, l'aéroport a installé des lits de camps dans un des terminaux où les passagers passent la nuit.

"Notre objectif est d'empêcher que la nouvelle variante du virus pénètre dans la région", a indiqué un responsable de l'autorité sanitaire locale, Andreas Kranz à l'agence de presse dpa. Parmi les passagers bloqués, l'atmosphère était tendue. "Nous sommes à l'aéroport de Hanovre et nous sommes retenus contre notre gré, nous nous sommes faits tester et avons interdiction de quitter les lieux en attendant les résultats", se plaint ainsi la jeune Allemande, Manuela Thomys, dans la vidéo diffusée par le quotidien allemand Bild.

On l'y voit au milieu d'un groupe de personnes bloquées comme elle, dont un bébé de 9 mois. Une scène similaire s'est déroulée à l'aéroport de Stuttgart, mais avec un plus petit groupe de passagers en provenance du Royaume-Uni, qui a été conduit dans un centre de test sur place, selon un porte-parole de l'aéroport.

Ils auront là aussi l'autorisation de quitter les lieux si le résultat est négatif, mais avec ensuite obligation de se mettre en quarantaine.

"Nous sommes conscients des désagréments que cela provoque, surtout juste avant Noël", a indiqué la police locale, "nous mettons tout en oeuvre pour faire en sorte de respecter les conditions de sécurité à l'entrée sur le territoire, tout en ménageant les passagers", a-t-elle précisé.

L'Allemagne, comme un grand nombre de pays, a suspendu lundi à 00H00 (23H00 GMT) les vols en provenance du Royaume-Uni. Et pour ceux arrivés dans la soirée de dimanche, des mesures de contrôle renforcé ont été imposées aux passagers à l'atterrissage, avec notamment l'obligation de réaliser un test du Covid-19.

L'apparition au Royaume-Uni d'une nouvelle souche du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les autres inquiète les autorités, car elle pourrait être jusqu'à 70% plus contagieuse que la précédente.

En cause: la décision de suspendre à partir de dimanche minuit les vols avec ce pays à cause de la nouvelle souche du virus SARS-CoV-2 plus contagieuse découverte notamment au Royaume-Uni. A l'aéroport de Hanovre, dans le nord du pays, la mesure a frappé un groupe de 63 passagers revenant de ce pays, qui n'ont pas été autorisés à quitter le site de l'aéroport dans l'immédiat, a indiqué la police locale. Tous doivent d'abord passer un test de dépistage du nouveau coronavirus, qui a été réalisé sur place par du personnel soignant en tenue de protection avec combinaison, charlotte et visière en plastique, et attendre les résultats, probablement connus dans la journée de lundi. Dans l'intervalle, l'aéroport a installé des lits de camps dans un des terminaux où les passagers passent la nuit. "Notre objectif est d'empêcher que la nouvelle variante du virus pénètre dans la région", a indiqué un responsable de l'autorité sanitaire locale, Andreas Kranz à l'agence de presse dpa. Parmi les passagers bloqués, l'atmosphère était tendue. "Nous sommes à l'aéroport de Hanovre et nous sommes retenus contre notre gré, nous nous sommes faits tester et avons interdiction de quitter les lieux en attendant les résultats", se plaint ainsi la jeune Allemande, Manuela Thomys, dans la vidéo diffusée par le quotidien allemand Bild. On l'y voit au milieu d'un groupe de personnes bloquées comme elle, dont un bébé de 9 mois. Une scène similaire s'est déroulée à l'aéroport de Stuttgart, mais avec un plus petit groupe de passagers en provenance du Royaume-Uni, qui a été conduit dans un centre de test sur place, selon un porte-parole de l'aéroport. Ils auront là aussi l'autorisation de quitter les lieux si le résultat est négatif, mais avec ensuite obligation de se mettre en quarantaine. "Nous sommes conscients des désagréments que cela provoque, surtout juste avant Noël", a indiqué la police locale, "nous mettons tout en oeuvre pour faire en sorte de respecter les conditions de sécurité à l'entrée sur le territoire, tout en ménageant les passagers", a-t-elle précisé. L'Allemagne, comme un grand nombre de pays, a suspendu lundi à 00H00 (23H00 GMT) les vols en provenance du Royaume-Uni. Et pour ceux arrivés dans la soirée de dimanche, des mesures de contrôle renforcé ont été imposées aux passagers à l'atterrissage, avec notamment l'obligation de réaliser un test du Covid-19. L'apparition au Royaume-Uni d'une nouvelle souche du coronavirus beaucoup plus contagieuse que les autres inquiète les autorités, car elle pourrait être jusqu'à 70% plus contagieuse que la précédente.