Ce certificat de vaccination devait initialement entrer en vigueur fin janvier, pour remplacer le pass sanitaire dans les restaurants, musées, théâtres, salles de sport et de spectacle.

Dans les restaurants et surtout les bars, les clients devront être assis pour pouvoir consommer. Parallèlement, les concerts debout seront également interdits. Les rassemblements seront d'ailleurs limités à 2.000 personnes en intérieur, 5.000 en extérieur dès demain/mardi.

À la même échéance, le délai de la troisième dose sera par ailleurs ramenée à trois mois.

Concernant les festivités de la nouvelle année, le gouvernement français a décidé de ne pas imposer de couvre-feu le 31 décembre et s'en tient aux recommandations usuelles, telles que le port du masque et le respect des gestes barrières. Certains épidémiologistes estimaient qu'une telle proposition, aussi ponctuelle, n'avait que peu d'intérêt.

Côté enseignement, la rentrée des classes est maintenue au 3 janvier alors que, dans l'opposition, la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse demandait de la différer.

Quant au télétravail, il passera à trois jours minimum par semaine dès la rentrée, voire "quatre jours quand cela est possible". La mesure devrait être d'application pour trois semaines.

L'incidence est particulièrement élevée en France actuellement, avec plus de 700 cas de coronavirus sur 100.000 habitants, a souligné le Premier ministre. La majorité des malades soignés en réanimation ne sont pas du tout ou que partiellement vaccinées, a ajouté M. Castex.

Ce certificat de vaccination devait initialement entrer en vigueur fin janvier, pour remplacer le pass sanitaire dans les restaurants, musées, théâtres, salles de sport et de spectacle. Dans les restaurants et surtout les bars, les clients devront être assis pour pouvoir consommer. Parallèlement, les concerts debout seront également interdits. Les rassemblements seront d'ailleurs limités à 2.000 personnes en intérieur, 5.000 en extérieur dès demain/mardi. À la même échéance, le délai de la troisième dose sera par ailleurs ramenée à trois mois. Concernant les festivités de la nouvelle année, le gouvernement français a décidé de ne pas imposer de couvre-feu le 31 décembre et s'en tient aux recommandations usuelles, telles que le port du masque et le respect des gestes barrières. Certains épidémiologistes estimaient qu'une telle proposition, aussi ponctuelle, n'avait que peu d'intérêt. Côté enseignement, la rentrée des classes est maintenue au 3 janvier alors que, dans l'opposition, la candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse demandait de la différer.Quant au télétravail, il passera à trois jours minimum par semaine dès la rentrée, voire "quatre jours quand cela est possible". La mesure devrait être d'application pour trois semaines. L'incidence est particulièrement élevée en France actuellement, avec plus de 700 cas de coronavirus sur 100.000 habitants, a souligné le Premier ministre. La majorité des malades soignés en réanimation ne sont pas du tout ou que partiellement vaccinées, a ajouté M. Castex.