Les tests rapides antigéniques ou PCR sont acceptés. Les autotests ne sont par contre pas valables. Un deuxième test, payant, devra être effectué après quatre à sept jours. Le résultat doit être communiqué au canton de résidence ou de séjour. Là aussi, les autotests ne sont pas valables. Les cantons pourront vérifier de manière aléatoire si ce second test a bien été réalisé grâce à un formulaire de voyage de suivi. Tout le monde ou presque devra remplir ce formulaire de voyage intitulé "Passenger locator form", les personnes vaccinées et guéries aussi.

Les enfants de moins de 16 ans seront exemptés de l'obligation de présenter un test mais pas de celle concernant le formulaire.

Certaines exceptions sont prévues. Les travailleurs frontaliers, les personnes en transit et celles qui transportent des biens ou des personnes dans le cadre de leur activité professionnelle, seront eux exemptés des deux obligations, le test et le formulaire. Les personnes en provenance de zones frontalières en seront aussi exemptées.

Amende de 183 euros

Le gouvernement veut ainsi tenir compte des échanges économiques, sociaux et culturels étroits qui caractérisent les régions frontalières. Quiconque tentera d'entrer en Suisse sans test encourra une amende de 200 francs (environ 183 euros). Ces personnes devront se faire dépister rapidement. Le montant de l'amende s'élèvera à 100 francs pour une personne n'ayant pas rempli le formulaire. Les compagnies aériennes et les entreprises de transport par autobus devront vérifier si leurs passagers ont un formulaire ainsi qu'un certificat Covid ou le résultat d'un test. Des contrôles seront aussi réalisés par des douaniers ou les polices cantonales.

Dès lundi aussi, les personnes vaccinées à l'étranger avec un vaccin approuvé par l'Agence européenne des médicaments qui habitent ou voyagent en Suisse pourront obtenir le certificat Covid helvétique. Dans une phase transitoire jusqu'au 10 octobre, tous les certificats Covid étrangers, dont le certificat de vaccination de l'OMS, seront acceptés en Suisse pour accéder aux endroits le demandant. Cependant, comme dans les pays voisins, tous les vaccins reconnus par l'OMS ne donneront pas droit à un certificat Covid. Des exceptions sont prévues pour les Suisses de retour de l'étranger, les ressortissants de pays tiers de l'UE travaillant en Suisse, les employés d'organisations internationales, le personnel diplomatique accrédité ainsi que les étudiants.

Les tests rapides antigéniques ou PCR sont acceptés. Les autotests ne sont par contre pas valables. Un deuxième test, payant, devra être effectué après quatre à sept jours. Le résultat doit être communiqué au canton de résidence ou de séjour. Là aussi, les autotests ne sont pas valables. Les cantons pourront vérifier de manière aléatoire si ce second test a bien été réalisé grâce à un formulaire de voyage de suivi. Tout le monde ou presque devra remplir ce formulaire de voyage intitulé "Passenger locator form", les personnes vaccinées et guéries aussi. Les enfants de moins de 16 ans seront exemptés de l'obligation de présenter un test mais pas de celle concernant le formulaire. Certaines exceptions sont prévues. Les travailleurs frontaliers, les personnes en transit et celles qui transportent des biens ou des personnes dans le cadre de leur activité professionnelle, seront eux exemptés des deux obligations, le test et le formulaire. Les personnes en provenance de zones frontalières en seront aussi exemptées. Le gouvernement veut ainsi tenir compte des échanges économiques, sociaux et culturels étroits qui caractérisent les régions frontalières. Quiconque tentera d'entrer en Suisse sans test encourra une amende de 200 francs (environ 183 euros). Ces personnes devront se faire dépister rapidement. Le montant de l'amende s'élèvera à 100 francs pour une personne n'ayant pas rempli le formulaire. Les compagnies aériennes et les entreprises de transport par autobus devront vérifier si leurs passagers ont un formulaire ainsi qu'un certificat Covid ou le résultat d'un test. Des contrôles seront aussi réalisés par des douaniers ou les polices cantonales. Dès lundi aussi, les personnes vaccinées à l'étranger avec un vaccin approuvé par l'Agence européenne des médicaments qui habitent ou voyagent en Suisse pourront obtenir le certificat Covid helvétique. Dans une phase transitoire jusqu'au 10 octobre, tous les certificats Covid étrangers, dont le certificat de vaccination de l'OMS, seront acceptés en Suisse pour accéder aux endroits le demandant. Cependant, comme dans les pays voisins, tous les vaccins reconnus par l'OMS ne donneront pas droit à un certificat Covid. Des exceptions sont prévues pour les Suisses de retour de l'étranger, les ressortissants de pays tiers de l'UE travaillant en Suisse, les employés d'organisations internationales, le personnel diplomatique accrédité ainsi que les étudiants.