"Les choses ne vont pas mal, mais elles ne vont pas bien non plus", a expliqué M. Rutte lors d'une conférence de presse. "Le nombre de cas (de contaminations au nouveau coronavirus) doit diminuer plus vite. C'est un message difficile (...) mais il n'y a pas d'autre solution".

Au cours des derniers mois, les Pays-Bas ont adopté des mesures plus légères que celles des pays voisins, mais ils ont été frappés de plein fouet par la seconde vague de la pandémie, avec l'un des taux d'infections les plus élevés d'Europe.

Les autorités parlent d'un "confinement", mais le pays n'est pas soumis à des restrictions de déplacement en journée.

Le 14 octobre a été décrété la fermeture des restaurants, des bars et des "coffeeshops" vendant du cannabis. Le port du masque a été rendu obligatoire.

Cela a porté ses fruits, mais Mark Rutte a estimé que c'était insuffisant.

"Afin de réduire les mouvements et les contacts, tous les bâtiments recevant du public et les lieux de rassemblement intérieurs et extérieurs doivent fermer pour deux semaines", a-t-il annoncé.

"Les choses ne vont pas mal, mais elles ne vont pas bien non plus", a expliqué M. Rutte lors d'une conférence de presse. "Le nombre de cas (de contaminations au nouveau coronavirus) doit diminuer plus vite. C'est un message difficile (...) mais il n'y a pas d'autre solution". Au cours des derniers mois, les Pays-Bas ont adopté des mesures plus légères que celles des pays voisins, mais ils ont été frappés de plein fouet par la seconde vague de la pandémie, avec l'un des taux d'infections les plus élevés d'Europe. Les autorités parlent d'un "confinement", mais le pays n'est pas soumis à des restrictions de déplacement en journée. Le 14 octobre a été décrété la fermeture des restaurants, des bars et des "coffeeshops" vendant du cannabis. Le port du masque a été rendu obligatoire. Cela a porté ses fruits, mais Mark Rutte a estimé que c'était insuffisant. "Afin de réduire les mouvements et les contacts, tous les bâtiments recevant du public et les lieux de rassemblement intérieurs et extérieurs doivent fermer pour deux semaines", a-t-il annoncé.