Le nombre de morts a ainsi été multiplié par plus de deux en trois jours dans le deuxième pays le plus touché d'Europe par le Covid-19 après l'Italie. Le nombre de cas confirmés a lui dépassé la barre des 30.000 à 33.089 contre 28.572 dimanche alors que le pays a augmenté sa capacité de tests. Selon ces chiffres du ministère de la Santé, 3.355 personnes ont été guéries de la maladie tandis que 2.355 sont en soins intensifs.

La région de Madrid est la plus touchée avec plus de 10.000 cas et plus de 1.200 morts.

Afin de tenter de freiner la propagation de la pandémie, le gouvernement de Pedro Sanchez a proclamé le 14 mars l'état d'alerte, ce qui lui a permis de décréter le confinement quasi total de la population qu'il veut prolonger jusqu'au 11 avril. Les 46 millions d'Espagnols ne peuvent sortir de chez eux, individuellement et en gardant leurs distances, que pour acheter des produits de première nécessité, se rendre au travail quand le télétravail n'est pas possible ou sortir brièvement leur chien.

Le nombre de morts a ainsi été multiplié par plus de deux en trois jours dans le deuxième pays le plus touché d'Europe par le Covid-19 après l'Italie. Le nombre de cas confirmés a lui dépassé la barre des 30.000 à 33.089 contre 28.572 dimanche alors que le pays a augmenté sa capacité de tests. Selon ces chiffres du ministère de la Santé, 3.355 personnes ont été guéries de la maladie tandis que 2.355 sont en soins intensifs.La région de Madrid est la plus touchée avec plus de 10.000 cas et plus de 1.200 morts.Afin de tenter de freiner la propagation de la pandémie, le gouvernement de Pedro Sanchez a proclamé le 14 mars l'état d'alerte, ce qui lui a permis de décréter le confinement quasi total de la population qu'il veut prolonger jusqu'au 11 avril. Les 46 millions d'Espagnols ne peuvent sortir de chez eux, individuellement et en gardant leurs distances, que pour acheter des produits de première nécessité, se rendre au travail quand le télétravail n'est pas possible ou sortir brièvement leur chien.