L'épidémie de coronavirus a fait 8.911 morts depuis début mars en France, dont 833 au cours des dernières 24 heures, a indiqué lundi le ministre français de la Santé Olivier Véran. Sur ces décès supplémentaires, 605 sont survenus en milieu hospitalier, les autres dans des établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou dans des établissements médico-sociaux, a précisé le ministre. Le nombre de patients en réanimation dans un état grave a enregistré son solde net le plus bas depuis le début des mesures de confinement le 17 mars avec 94 patients de plus, mais "nous ne sommes pas au bout de l'ascension épidémique", a averti le ministre.

M. Véran a par ailleurs annoncé le lancement d'une "vaste opération de dépistage" du coronavirus dans les Ehpad, durement touchés avec au moins 2.417 décès enregistrés depuis le début de l'épidémie dans les maisons de retraite médicalisées et autres établissements médico-sociaux. Il s'agit de "tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l'apparition du premier cas confirmé (...) au sein de l'établissement", ce qui "permettra de regrouper les cas positifs au sein de secteurs dédiés (...) pour éviter la contamination des autres résidents", a précisé le ministre.

M. Véran a appelé les Français à ne pas se relâcher concernant le confinement, dont il a jugé "l'impact (...) visible dans les territoires où le virus circule beaucoup". Mais "ce n'est pas terminé" et "la pression est encore très forte, énorme sur les hôpitaux c'est pour ça que je dis bien que le confinement doit se poursuivre (...) l'heure est à rester chez nous et à poursuivre cet effort de confinement," a-t-il insisté.

L'épidémie de coronavirus a fait 8.911 morts depuis début mars en France, dont 833 au cours des dernières 24 heures, a indiqué lundi le ministre français de la Santé Olivier Véran. Sur ces décès supplémentaires, 605 sont survenus en milieu hospitalier, les autres dans des établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou dans des établissements médico-sociaux, a précisé le ministre. Le nombre de patients en réanimation dans un état grave a enregistré son solde net le plus bas depuis le début des mesures de confinement le 17 mars avec 94 patients de plus, mais "nous ne sommes pas au bout de l'ascension épidémique", a averti le ministre. M. Véran a par ailleurs annoncé le lancement d'une "vaste opération de dépistage" du coronavirus dans les Ehpad, durement touchés avec au moins 2.417 décès enregistrés depuis le début de l'épidémie dans les maisons de retraite médicalisées et autres établissements médico-sociaux. Il s'agit de "tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l'apparition du premier cas confirmé (...) au sein de l'établissement", ce qui "permettra de regrouper les cas positifs au sein de secteurs dédiés (...) pour éviter la contamination des autres résidents", a précisé le ministre.M. Véran a appelé les Français à ne pas se relâcher concernant le confinement, dont il a jugé "l'impact (...) visible dans les territoires où le virus circule beaucoup". Mais "ce n'est pas terminé" et "la pression est encore très forte, énorme sur les hôpitaux c'est pour ça que je dis bien que le confinement doit se poursuivre (...) l'heure est à rester chez nous et à poursuivre cet effort de confinement," a-t-il insisté.