"Nous allons être implacables et inflexibles avec la façon dont les personnes sont traitées dans ces résidences", a assuré Margarita Robles, à la télévision Telecinco. "Au cours de certaines visites, l'armée a pu voir des personnes âgées absolument abandonnées, parfois même des morts dans leurs lits", a-t-elle dit, sans qu'aucun détail soit donné sur ces découvertes. Le parquet général a annoncé qu'il ouvrait des "enquêtes visant à déterminer la gravité des faits".

Plusieurs média espagnols ont expliqué qu'en cas de suspicion de coronavirus, le protocole prévoit que les cadavres ne soient pas touchés jusqu'à l'arrivée du médecin et des pompes funèbres. Mais, avec la multiplication des décès, les services funéraires, débordés, tarderaient parfois à intervenir.

L'armée a été chargée d'intervenir et de désinfecter des maisons de retraite, après que des dizaines de décès ont été signalés dans plusieurs établissements, notamment à Madrid et dans la région de Castille - La Manche, dans le centre du pays. "Les résidences pour personnes âgées sont une priorité absolue pour le gouvernement, nous allons exercer le plus grand contrôle sur ces centres, nous avons mobilisé tous les moyens", a assuré lors d'une conférence de presse le ministre de la Santé, Salvador Illa.

L'Espagne est le deuxième pays - après l'Italie - le plus affecté par la pandémie de coronavirus en Europe, avec plus de 33.000 cas notifiés et près de 2.200 morts enregistrés depuis le 13 février.

"Nous allons être implacables et inflexibles avec la façon dont les personnes sont traitées dans ces résidences", a assuré Margarita Robles, à la télévision Telecinco. "Au cours de certaines visites, l'armée a pu voir des personnes âgées absolument abandonnées, parfois même des morts dans leurs lits", a-t-elle dit, sans qu'aucun détail soit donné sur ces découvertes. Le parquet général a annoncé qu'il ouvrait des "enquêtes visant à déterminer la gravité des faits".Plusieurs média espagnols ont expliqué qu'en cas de suspicion de coronavirus, le protocole prévoit que les cadavres ne soient pas touchés jusqu'à l'arrivée du médecin et des pompes funèbres. Mais, avec la multiplication des décès, les services funéraires, débordés, tarderaient parfois à intervenir.L'armée a été chargée d'intervenir et de désinfecter des maisons de retraite, après que des dizaines de décès ont été signalés dans plusieurs établissements, notamment à Madrid et dans la région de Castille - La Manche, dans le centre du pays. "Les résidences pour personnes âgées sont une priorité absolue pour le gouvernement, nous allons exercer le plus grand contrôle sur ces centres, nous avons mobilisé tous les moyens", a assuré lors d'une conférence de presse le ministre de la Santé, Salvador Illa.L'Espagne est le deuxième pays - après l'Italie - le plus affecté par la pandémie de coronavirus en Europe, avec plus de 33.000 cas notifiés et près de 2.200 morts enregistrés depuis le 13 février.