"Le patient est tranquille et réagit de manière optimale aux traitements", a indiqué à la presse le professeur Alberto Zangrillo, son médecin traitant à l'hôpital San Raffaele de Milan (nord).

"Le parcours est régulier", a-t-il ajouté. Cependant, "la phase est délicate" et "je fais preuve d'un optimisme prudent, que je réitère, il ne faut pas crier victoire puisque (M. Berlusconi) appartient à la catégorie définie comme la plus fragile".

Silvio Berlusconi, qui aura 84 ans dans trois semaines, a annoncé mercredi soir avoir été testé positif au Covid-19. Dans la foulée, deux de ses enfants, Barbara, 36 ans, et Luigi, 31 ans, ainsi que sa nouvelle compagne, Marta Fascina, 30 ans, l'ont également été.

A la suite d'un contrôle jeudi soir à son domicile, le docteur Zangrillo a insisté auprès de Silvio Berlusconi pour lui faire accepter une hospitalisation la même nuit.

Vendredi, le médecin avait déclaré que le "Cavaliere" pouvait "être défini comme un patient à risque en raison de son âge et de ses anciennes pathologies", dont une intervention à coeur ouvert.

Il avait évoqué "une infection des poumons diagnostiquée à un stade précoce".

"Le patient est tranquille et réagit de manière optimale aux traitements", a indiqué à la presse le professeur Alberto Zangrillo, son médecin traitant à l'hôpital San Raffaele de Milan (nord)."Le parcours est régulier", a-t-il ajouté. Cependant, "la phase est délicate" et "je fais preuve d'un optimisme prudent, que je réitère, il ne faut pas crier victoire puisque (M. Berlusconi) appartient à la catégorie définie comme la plus fragile".Silvio Berlusconi, qui aura 84 ans dans trois semaines, a annoncé mercredi soir avoir été testé positif au Covid-19. Dans la foulée, deux de ses enfants, Barbara, 36 ans, et Luigi, 31 ans, ainsi que sa nouvelle compagne, Marta Fascina, 30 ans, l'ont également été.A la suite d'un contrôle jeudi soir à son domicile, le docteur Zangrillo a insisté auprès de Silvio Berlusconi pour lui faire accepter une hospitalisation la même nuit.Vendredi, le médecin avait déclaré que le "Cavaliere" pouvait "être défini comme un patient à risque en raison de son âge et de ses anciennes pathologies", dont une intervention à coeur ouvert.Il avait évoqué "une infection des poumons diagnostiquée à un stade précoce".